Anciennement à l’affiche

Les Contes d’Hoffmann

1
2
3
4
5
  • 2 avis
AccorHotels Arena (Palais omnisports Paris Bercy) Paris | du 07 au 16 mai 2004 | Durée : 3H15
MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 16 mai 2004

 

Alain Fondary

Né en France, Alain Fondary est héritier de la grande tradition des barytons français d'opéra. Sa voix d'une rare ampleur et son timbre mordant en font l'interprète idéal des rôles de baryton dramatique du répertoire français (Massenet, Bizet, Saint-Saëns ...) et du répertoire italien (Verdi, Puccini...).

Alain Fondary débute dans le rôle de Tonio dans I Pagliacci et a chanté depuis sur la plupart des grandes scènes françaises ; très remarqué pour ses débuts à l'Opéra de Paris en février 1984 dans Jérusalem de Verdi, il y interprète Don Carlos, puis Rigoletto avec un très grand succès et apparaît ensuite au Palais Omnisports de Paris Bercy dans Aïda en 1984 et dans Nabucco en 1987, à l'Opéra Comique dans Thaïs et plus récemment à l'Opéra de Paris Bastille dans Samson et Dalila.

On l'entend régulièrement en France où il a triomphé dans quatre de ses meilleurs rôles verdiens : Rigoletto à Toulouse, Nice et Montpellier, Falstaff à Toulouse, Macbeth à Toulouse et Marseille et Simon Boccanegra à Avignon et Montpellier. Les Chorégies d'Orange l'invitent régulièrement (Hérodiade, Nabucco, Don Carlos, Otello, Aïda, Tosca) et le Festival de Radio France et de Montpellier lui a offert le rôle-titre de Henry VIII de Saint-Saëns en juillet 1989 et celui d'Etienne Marcel du même compositeur en 1994.

La brillante carrière internationale d’Alain Fondary le conduit régulièrement sur les scènes les plus prestigieuses : Festival de Pâques de Salzbourg (Tosca sous la direction d'Herbert von Karajan aux côtés de Luciano Pavarotti), Covent Garden (débuts en 1985 dans La Fanciulla del West), Scala de Milan (Aïda, Tosca sous la direction de Riccardo Muti et La Fanciulla del West dirigée par Giuseppe Sinopoli), Fenice de Venise (Tosca), Liceu de Barcelone (Samson et Dalila avec Domingo, La Damnation de Faust), à Munich (Nabucco), Francfort (Nabucco), Berlin (Samson et Dalila, Nabucco), Cologne (Tosca), Hambourg (Rigoletto), Staatsoper de Vienne (Samson et Dalila avec Domingo sous la direction de Georges Prêtre, Aïda, Les Contes d’Hoffmann, Hérodiade, Tosca), Maggio Musicale Fiorentino (Cavalleria Rusticana), au Grand Théâtre de Genève (Rigoletto), Palerme/ Teatro Massimo (Rigoletto, Falstaff, Otello), Opéra de Toronto (Otello).

En octobre 1987, Alain Fondary fait ses débuts aux Etats-Unis à l'Opéra de  San Francisco dans le rôle de Scarpia dans Tosca, ce qui lui vaut d'être réinvité pour Rigoletto et Un Ballo in Maschera. Le Metropolitan Opera de New York l'invite à son tour pour la première fois dans Cavalleria Rusticana et ensuite dans Aïda, La Gioconda, Samson et Dalila (avec Placido Domingo), Rigoletto, La Fanciulla del West (Jack Rance) et Tosca. Il est également apparu à l'Opéra de Chicago dans Samson et Dalila avec Domingo.

Alain Fondary fait des débuts éclatants au Teatro Colon de Buenos Aires dans le rôle titre de Falstaff au cours de la saison 1992-93, ce qui lui vaut d'être immédiatement réinvité par ce théâtre dans Un Ballo in Maschera. En novembre 1996, il a interprété le rôle de Shylock dans Le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn, donné pour la première fois aux Etats Unis à l'Opéra de Portland.

Ces dernières années, on a pu l’entendre en France à l’Opéra de Monte Carlo (Cavalleria Rusticana, Andrea Chénier et Cécilia de Charles Chaynes/création mondiale), au Capitole de Toulouse (Rigoletto, Tosca), à l'Opéra de Nice (Thaïs, Tosca, Don Quichotte et Roméo et Juliette ), à Saint-Etienne (Nabucco, Cavalleria rusticana/I Pagliacci), à l'Opéra de Marseille (Lakmé, Il Tabarro (Michele), Falstaff, Tosca), à l'Opéra National du Rhin (Macbeth, Samson et Dalila, Cendrillon), à l'Opéra Berlioz-Le Corum de Montpellier (Samson et Dalila), à l’Opéra de Toulon (Macbeth et Cavalleria rusticana/ I Pagliacci), à Limoges (Simon Boccanegra), avec l'Orchestre National de Lyon (Nabucco, Aïda)...

Il s’est également produit dans Les Contes d’Hoffmann à Athènes (où il a chanté Nabucco) et à Buenos Aires, Rigoletto et Tosca à Avenches, et dans Samson et Dalila à Naples et vient de remporter un grand succès dans le rôle de Nilakantha dans Lakmé au Festival de Charleston.

Parmi ses futurs engagements, signalons Tosca à Toronto, La Grande Duchesse de Gérolstein à l’Opéra de Toulon, Dialogues des Carmélites à l’Opéra Royal de Wallonie, Les contes d’Hoffmann à Bercy, Cecilia de Charles Chaynes à Avignon,  Viva l’Opéra-(Comique) ! ou Le Fantôme de l’Opéra-Comique de Benoît Duteurtre, m.e.s. Robert Fortune en 2004.

Alain Fondary se produit également en récital avec orchestre (Avignon, Antibes, Liège, etc) et a obtenu un très grand succès lors d'une série de récitals avec piano (Paris Salle Gaveau, Strasbourg,...).

Il a enregistré chez BMG : La Fanciulla del West, sous la direction de Leonard Slatkin aux côtés d'Eva Marton
chez EMI : Samson et Dalila sous la direction de Myung-Whun Chung aux côtés de Placido Domingo, ainsi que Don Quichotte sous la direction de Michel Plasson avec José Van Dam et Teresa Berganza (Victoire de la Musique Classique) et Roméo et Juliette de Gounod toujours sous la direction de Michel Plasson.

Avis du public : Alain Fondary

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS