Actuellement à l’affiche : Agnès Ramy

Huit heures ne font pas un jour jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 2 avis
TGP - CDN de Saint-Denis Saint-Denis | du 28 septembre au 09 octobre 2022 | Durée : 3h30 avec entracte
CONTEMPORAIN, Société
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Huit heures ne font pas un jour jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 2 avis
TGP - CDN de Saint-Denis Saint-Denis | du 28 septembre au 09 octobre 2022 | Durée : 3h30 avec entracte
CONTEMPORAIN, Société
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Huit heures ne font pas un jour

1
2
3
4
5
  • 2 avis
TGP - CDN de Saint-Denis Saint-Denis | du 29 septembre au 17 octobre 2021 | Durée : 3h30 avec entracte
CONTEMPORAIN, Société

Spectacle terminé depuis le 17 octobre 2021

 

Agnès Ramy

De 1998 à 2001, elle est élève au Cours Simon, à Paris, où elle suit l’enseignement de Rosine Margat.
En 2001, elle intègre l’École du Studio-Théâtre d’Asnières-sur-Seine.

Elle incarne en 2001 Hermia dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare mis en scène par David Sztulman, puis en 2003 en tournée avec Dominique Boitel et Christine Meyr avec Dali’s Folies, Tristan et Iseult et Cent ans chez Maxim’s.

Elle sera Orphise et Célimène dans Les Fâcheux de Molière mis en scène par Claude Crétien, et joue actuellement Jean et Béatrice de Carole Fréchette sous la direction de Keziah Serreau.

En 2007, elle joue dans Le Mandat de Nicolaï Erdman, m.e.s. Stéphane Douret.
En 2013, elle joue dans Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht, m.e.s Fabian Chappuis au Théâtre 13.

Avis du public : Agnès Ramy

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Françoise S. (1 avis) 11 mars 2022

Huit heures ne font pas un jour Théâtre de la Joliette Marseille Composition délicieuse d'un personnage de jeune femme pétrie naïvement de conventions et de préjugés ("une casse-noisettes"!!)et que la pièce fait évoluer et révéler à elle-même. Aussi naturelle et juste dans une posture que dans l'autre, Agnès Ramy m'a conquise par son jeu léger, raffiné ou engagé mais sans fadeur ni outrance. Françoise
0
0