Anciennement à l’affiche

Dieudonné - Sandrine

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Main d'Or Paris | du 28 mai au 29 août 2009
HUMOUR & CAFE THEATRE

Spectacle terminé depuis le 29 août 2009

 

Dieudonné

  • Parcours

Dieudonné M’Bala est n é le 11 février 1966 de mère bretonne et de père camerounais. Il passe son enfance en banlieue sud de Paris (Antony, Bagneux, Verrières-le-Buisson). Il fait différents petits boulots (vente de voitures, de photocopieurs... ) avant de s’engager avec succès sur la grande scène du Café Théâtre

Débuts sur les planches du Café de la Gare en 1991 (scène ouverte), avec des sketches joués en solo ou en duo avec Élie

1991 Débuts prometteurs sous les feux de la rampe sur les planches du Café de la Gare. Cette scène ouverte lui permet de se donner en spectacle en solo mais également de faire ses premières armes en duo avec un certain Elie. Un inconnu passant par là se lie d'amitié avec les deux compères. Pascal Légitimus mettra donc en scène leur premier spectacle deux ans plus tard au Pigall's puis au Splendid Saint-Martin. Un événement couronné de succès, d'une tournée et d'une cassette vidéo.

1993 Incisif dans ses textes et sa caricature de la société moderne, Dieudonné sent alors qu'il est temps de voler de ses propres ailes. Il acquiert l'indépendance en créant coup sur coup Bonnie Production en 1993 puis Merlin Editions en 1995 et enfin les Ateliers de la Ganasphère en 1996.

Grand amateur de sport automobile, il fera ses premières armes dans la Nissan Star Cup puis la Star Challenge au volant de Nissan Micra ou Fiat Punto.

1996 Le succès est également au rendez-vous du deuxième spectacle du duo : Elie et Dieudonné en garde à vue reste 6 mois à l'affiche du Palais des Glaces, de janvier à juin 1996 avant de partir en tournée à travers la France sur les 3 derniers mois de l'année.

Las de la vie parisienne, Dieudonné prend la clef des champs et découvre la vie à la campagne. Il y installe femme et enfants et en profite pour racheter une vieille usine désaffectée dans laquelle il construit ses studios.

Premiers pas au cinéma sous la houlette d'Alain Chabat où il tient le rôle du commentateur sportif dans Didier avant un vrai rôle dans Le Déménagement sous la direction d'Olivier Doran aux cotés de son pote Danyboon.

Sur scène, Elie et Dieudonné font une nouvelle fois le plein, au Casino de Paris cette fois-ci. Ce sera leurs dernières représentations ensemble. Elie s'envole pour les Etats-Unis et le cinéma tandis que Dieudonné reste fidèle aux planches qui lui ont donné tant de plaisir.

1997 Et dès le 24 octobre, les spectateurs ont l'occasion de le retrouver sur scène dans un one-man-show bien enlevé intitulé Dieudonné tout seul. Jusqu'en mars 1998, il enchaîne les représentations.

Entre temps, Dieudonné s'est essayé à la politique avec sa candidature au siège de député de la 2ème circonscription d'Eure-et-Loire, celle de Dreux. Essai transformé puisqu'il se place 4ème derrière les trois grandes formations nationales avec un score de 7,74% des voix.

1998 Le début de cette année est très chargée avec la fin du Palais des Glaces (prolongé jusqu'à la mi-mars pour cause de succès). Dieudonné signe également son retour en politique avec sa présence, toujours sur le département d'Eure-et-Loire, aux élections régionales. Cette fois, il n'est plus seul et s'est entouré d'une bande de copains qui se sont prénommés "Les Utopistes". Prônant une politique moderne plus en accord avec les attentes des français, ils récoltent 4,74% des suffrages, soit plus de 7000 voix.

A la fin de l'été 98, Dieudonné tourne un long métrage de et avec Valérie Lemercier : Le derrière, et c'est aux cotés de Claude Rich que Dieudonné se retrouve en proctologue homosexuel..

Et puis surtout, c'est l'heure de la reprise du spectacle Dieudonné tout seul pendant 3 soirées au Casino de Paris avant une grande tournée en France, en Belgique et en Suisse jusqu'en avril 99.

Un an plus tard, il joue dans la comédie Vive Nous de Camille de Casabianca, puis crée un second spectacle solo : Pardon Judas !

En 2000, Dieudonné a reçu de l'ONU le titre honorifique d'« homme de bonne volonté dans sa lutte contre le racisme ». Cette année là, il tourne dans Une famille très ordinaire, Voyant lumineux d'Eric Fourniols (qui met aussi en vedette Emmanuelle Béart et Anémone), et H.S. de Jean-Paul Lilienfeld, dans lequel il tient le premier rôle.

En 2002, Dieudonné présente son spectacle Cocorico, et s'est lancé dans les présidentielles, abandonnant vite la course aux 500 signatures. Il interprète aussi le rôle de "Caius Céplus" dans Astérix et obelix, mission Cléopatre d'Alain Chabat.

Dieudonné remportera ensuite un vif succès avec le spectacle Le Divorce de Patrick en 2003, récompensé par le Grand Prix de L'Humour Noir, mais dont les tournées de 2004 feront pourtant l'objet de tentatives de perturbations et d'annulations suite à une prestation télévisée engagée contre les extrémismes sionistes et islamiques le 1er décembre 2003. La représentation prévue à l'Olympia sera annulé. Dieudonné est candidat en 2004 sur la liste Euro-Palestine aux élections européennes de juin. Il la quitte en octobre lorsque le projet, ponctuel au départ, se transforme en mouvement politique.

En 2004, Dieudonné est aussi devenu Bob Wise, entraîneur de boxe dans le film Casablanca Driver réalisé par Maurice Barthélemy, et brille dans Les 11 commandements de Mickael Youn.

Le nouveau spectacle Mes excuses, qui répondait dans la foulée aux attaques communautaristes intégristes subies, réunira cependant sans aucun relais médiatique 5000 spectateurs au Zénith de Paris en décembre 2004.

En l'année anniversaire du centenaire de la loi sur la séparation de l’Église et de l’État, Dieudonné présentera un nouveau spectacle sur la laïcité, 1905, concluant également le 22 décembre 2005 par un autre triomphal Zénith de Paris, où il annoncera sa candidature aux élections présidentielles de 2007.

S’il alimente la controverse depuis 2002, le personnage n’en demeure pas moins un incontournable de l’humour francophone. Dieudonné est seul en son genre, capable de dégoter des rires avec le récit des pires atrocités de l’histoire et les plus détestables des comportements humains…

  • Filmographie

1996 Didier, réal. Alain Chabat
1997 Le Déménagement, réal. Olivier Doran
1998 Le Clone, réal. Fabio Conversi
1999 Le Derrière, réal. Valérie Lemercier
2000 Vive Nous, réal. Camille de Casablanca
Une Famille très Ordinaire, réal. Julius Amédée Laou
Le Voyant Lumineux, réal. Eric Fourniols
Voyance et Manigance, réal. Eric Fourniol
HS, réal. Jean-Paul Lilienfeld
Astérix et Obélix : Mission Cléopatre, réal. Alain Chabat

Haut de page

Avis du public : Dieudonné

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS