Les poissons ne meurent pas d'apnée

Studio Marigny , Paris

Du 16 septembre au 31 décembre 2008
Durée : 1h15

COMEDIE & BOULEVARD

,

Coups de coeur

Deux hommes dans une piscine refont le monde, une histoire philosophico-aquatique, deux poissons dans un bocal, l’un porte un bonnet bleu, l’autre un rouge. Pas la même couleur, donc pas les mêmes idées, donc étrangers l’un pour l’autre, donc ennemis ? Une écriture incisive, concise et corrosive, servie par deux excellents interprètes : Tom Novembre et Roland Marchisio.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2008

 

Les poissons ne meurent pas d'apnée

De

Emmanuel Robert-Espalieu

Mise en scène

Christophe Lidon

Avec

Roland Marchisio

,

Tom Novembre

  • Bonnet bleu et rouge bonnet

Deux hommes dans une piscine refont le monde, une histoire philosophicoaquatique, deux poissons dans un bocal, similaires en tout point à un détail près : l’un porte un bonnet bleu, l’autre un rouge. Pas la même couleur, donc pas les mêmes idées, donc étrangers l’un pour l’autre, donc ennemis... ?

  • Notes d'intention

"On m'a dit que mon travail se situait entre Beckett pour le côté Godot et Monty Python, vous savez avec cette image à la fin du film, ces poissons à tête d'hommes qui regardent les humains évoluer en se disant qu'ils sont stupides. Deux références qui me flattent ! Ma pièce est une métaphore sur l'aberration des comportements, mais elle est drôle."

Emmanuel Robert-Espalieu

"Mon parcours de metteur en scène a régulièrement croisé de nouvelles écritures, de jeunes auteurs, des découvertes, pépites rares et excitantes, à dénicher, mettre en valeur, polir et faire entendre. Ici, c'est, comme il se doit, au fond de l'eau que la parole s'est embusquée. Le filon est tout nouveau et prometteur. Ce capteur d'images qu'est Emmanuel Robert-Espalieu - il est aussi photographe - a enfin ouvert à la page blanche sa chambre noire remplie d'histoires et de contes, multiples et inattendus. Il est gourmand - tous les univers l'intéressent - et ici, sur ce bord de piscine bleuté, deux hommes se rencontrent et peut-être s'affrontent.

Avec humour et dérision, ils refont le monde, leur monde, peuplé de requins et d'épinoches d'eau douce, comme autant de caractères. Toujours surprenants, maniant le verbe et la métaphore, ils nous entraînent avec eux dans leurs délires aquatiques.

Tom Novembre prête son charme onctueux et sa belle personnalité à cet homme au bonnet rouge, tandis que Roland Marchisio, l'homme au bonnet bleu, semble comme un poisson dans l'eau dans cet univers fantaisiste. De quoi animer de reflets d'argent les murs du théâtre, comme autant de chants de sirènes au rire contagieux…"

Christophe Lidon

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les poissons ne meurent pas d'apnée

0 Note

7 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Hervouet C. (1 avis) 18 octobre 2008

RE: RE: RE: RE: Les poissons ne meurent pas d'apnée salut à vous.....j'ai un peu oublié la scène du rêve avec Tom Novembre qui veut faire une piqure au poisson bleu est ce que quelqu'un pourrait me la rappeler s.v.p ? Merci
0
0
1
2
3
4
5
Par

Chris T. (1 avis) 12 octobre 2008

RE: RE: Les poissons ne meurent pas d'apnée Impressionnante mise en scène! On s'y croirait! Comme à la piscine on en oublie les maillots. Les décors, les bruits, les couleurs ravivent nos souvenirs de piscine. Les dialogues sont drôles, étranges et percutants. Bravo! Un "ovni" a voir!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jacques R. (1 avis) 28 septembre 2008

RE: Les poissons ne meurent pas d'apnée Absolument pas d'accord non plus ! Bravo au Marigny de prendre un vrai risque avec un vrai jeune auteur qui a quelque chose à dire , en nous proposant de réfléchir sans nous assommer, voire en riant souvent ! Les comédiens sont magnifiques dans leur tenue (qu'on oublie tout de suite, comme à la piscine !), et la mise en scène est sans prétention, ce qui n'est pas un défaut... Allez voir cette pièce et aidez le jeune écriture qui a des choses à dire !!!!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Christelle D. (1 avis) 22 septembre 2008

RE: Les poissons ne meurent pas d'apnée Pas du tout d'accord ! Les acteurs sont tellement à l'aise, que les maillots de bain ne sont pas du tout gênant, au contraire, ils font partie du décor et de la pièce qui n'auraient pas du tout le même sens si les comédiens étaient"vêtus". J'ai adoré cet univers absurde et cynique, avec un duo de comédiens exceptionnels !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Estelle D. (3 avis) 22 septembre 2008

RE: RE: Les poissons ne meurent pas d'apnée Encore moi ! j'ai envie d'encourager les theatronautes (j'en suis une) à aller voir cet OVNI parce que c'est ORIGINAL et INVENTIF et que c'est assez gonflé de la part d'un "grand" théâtre de donner une chance à des projets comme celui-là. Voilà, c'est dit !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Estelle D. (3 avis) 22 septembre 2008

RE: Les poissons ne meurent pas d'apnée pas plus de gêne que sur une plage ! Je n'ai pas été gênée du tout ... C'est d'abord drôle, puis toujours un peu plus grinçant, avec de beaux passages oniriques. Vraiment bien !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Sophie D. (9 avis) 20 septembre 2008

Les poissons ne meurent pas d'apnée Une pièce à double performance : celle des comédiens qui sont en maillot de bain pendant 1h15 et la notre, spectateur, qui devons regarder ces hommes dans cette tenue. On en oublie d'écouter le texte, tellement on est gêné. Pièce sur l'intolérance et la différence, un peu verbeuse ponctuée par des métaphores. Des comédiens excellents. Malgré tout, une seule conclusion : tout ça, pour ça !
0
0

Spectacles consultés récemment