Compagnie A Kan la Dériv’ - Jeu

1
2
3
4
5

Théâtre 71 , Malakoff

Le 07 janvier 2023
Durée : 35 minutes

JEUNE PUBLIC

,

Coups de coeur

,

Marionnette

,

Primaire

Basile est un enfant à l’imagination débordante qui va se confronter à la réalité d’un premier jour d’école. Comment gérera-t-il sa différence ? Parviendra-t-il à en faire une force ? Une jolie fable sur les enfants « dys ». Dès 4 ans.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Consignes sanitaires
Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Photos & vidéos

Compagnie A Kan la Dériv’ - Jeu

De

Anthony Diaz

,

Alice Huc

Mise en scène

Anthony Diaz

Avec

Anastasia Puppis

,

Vincent Varène

,

Zoé Poutrel

,

Camille Thomas

,

Claire-Marie Daveau

Dès 4 ans.

Pour la représentation au théâtre Les Gémeaux : rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de chaque représentation.

  • Un beau spectacle qui capte l’attention des petits et touche le cœur des grands

C’est l’histoire attachante d’un petit garçon qui préfère rêver et jouer mais que son papa est bien décidé à amener à l’école. Il y a dans ce spectacle de marionnettes le charme de la singularité et l’émotion de l’universel.

C’est le premier jour d’école de Basile. En huit scènes de la vie quotidienne, de la salle de bain à la cuisine, de la maison à l’école en passant par la cour de récréation et la rue, on partage un moment de vie et de rêverie d’un petit garçon pas tout à fait comme les autres. Son imagination débordante prend une place très importante et parfois encombrante.

Pour Basile, les objets du quotidien détournés servent d’outils de communication, il en fait un moyen d’expression de ses émotions. Le marionnettiste visible manipule la marionnette qui à son tour devient marionnettiste manipulant ses alliés du quotidien.

  • La presse

« On aime beaucoup ! - Des scènes de la vie de tous les jours qui se confondent avec celles, abstraites, de la rêverie, entre douceur et obstacles à surmonter. » Télérama TT

« Un spectacle de marionnettes pour dédramatiser la différence en douceur. » Paris Mômes

« Une belle métaphore de la différence, servie par de très belles images. Un joli spectacle, bien fait et bien exécuté, que les enfants comme les parents prendront plaisir à suivre. » Toute la culture

« Un beau spectacle qui capte l’attention des petits et touche le cœur des parents. » Lamuse

  • Inspiré de faits réels

« Enfant, il m’arrivait de travailler très tard avec mon père pour apprendre mes leçons, je redoublais d’efforts pour faire face à ma dyslexie. Et pourtant le lendemain matin, j’avais souvent tout oublié et mes professeurs avaient bien du mal à croire que je travaillais si dur… » Anthony Diaz

L’histoire est inspirée de faits réels : les difficultés que peuvent rencontrer certains enfants « dys », c’est-à-dire des enfants ayant différents troubles cognitifs tels que la dyslexie ou des troubles de l’attention. Spectacle de marionnettes, mais aussi théâtre d’objets, Jeu propose un univers visuel propre à la compagnie, empreint de poésie et de légèreté, au regard de thématiques profondes et sociétales.

Grâce aux marionnettes, les artistes créent savamment la distance, par le fait que ce ne sont pas de vrais comédiens mais seulement des objets qui s’animent car la marionnette est le véritable outil pour développer l’imaginaire. D’ailleurs, celles-ci n’ont pas de corps, quand cette absence est un prétexte pour que tout devienne corps. Ce corps qui permet finalement d’incarner le statut des personnages : un sac d’école fait de Basile un écolier tandis qu’une cravate fait de son père un employé de bureau.

Ainsi, tout est montré, rien n’est caché. En effet, les manipulateurs de marionnettes sont volontairement à vue, tout comme les changements de décors. Si cela semble indispensable pour éclairer l’imaginaire de l’enfant, rien ne supprime la magie de l’instant. L’imagination ne vient pas de ce que l’on voit mais de ce que l’on veut bien voir au travers de la réalité. Pour Basile, les objets détournés du quotidien lui servent d’outils de communication et de langage dont il se sert pour exprimer ses émotions. Sa force à lui. 

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Compagnie A Kan la Dériv’ - Jeu

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment