Dau et Catella et non pas le contraire

Café de la Gare , Paris

Du 04 août au 30 décembre 2006
Durée : 1h20

HUMOUR & CAFE THEATRE

,

Coups de coeur

Des sketches qui n’en sont pas, une amnésie qui n’en est pas, un duo qui n’en est pas, de l’italien qu’on comprend, du corse qui fait sourire, des mots qui tournent en rond, un spectacle qui n’en finit pas de nous faire rire, rire, rire.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 30 décembre 2006

 

Photos & vidéos

Dau et Catella et non pas le contraire

Mise en scène

Gil Galliot

Avec

Jean-Marc Catella

,

Jaq Dau

Du simple…
… au double
Et maintenant…
La presse

  • Du simple…

A peine débute-il sur scène au milieu des années 80 que Jaq Dau, le Corse, se fait remarquer : coup de cœur de la presse au Printemps de Bourges 1987. Son credo : la chanson, la poésie et l’humour. Avec la même énergie, il révèle ensuite un talent multiforme : au théâtre, à la télévision et au cinéma.

Le parcours de Jean-Marc Catella est atypique. Frais émoulu des Beaux-Arts, il passe au mime, qu’il apprend aux côtés de Cotillard et de Pinok et Matho à Paris, puis au théâtre de l’Omnibus au Québec. Son drôle de chemin le mène à Rome, où il se produit avec les Colombaionni. Il entame dès 1981 une carrière d’acteur au cinéma et à la télévision.

  • … au double

Leur rencontre en 1986 consacre, en plus d’une belle histoire d’amitié, une longue complicité artistique. Ils enchaînent les spectacles et les succès, par-delà les frontières. En 1989, One man show pour deux fait plus de 1000 représentations en France, Suisse, Belgique, Canada, Afrique… L’Etroite Moustiquaire est désigné meilleur spectacle comique au Festival d’Avignon 1995.

Ils signent aussi quelques délires radiophoniques sur Radio Nostalgie et plus récemment sur France Inter dans l’émission de Stéphane Bern Le Fou du Roi, des créations remarquées à Avignon : Le Vol des bougons, en 1997, Mais qui est donc Quichotte ? en 1999.

Haut de page

  • Et maintenant…

Dans ce nouveau spectacle, Dau & Catella nous entraînent à nouveau dans l’univers de l’absurde qu’ils affectionnent particulièrement. Absurde des situations, des dialogues, mais aussi absurde de la construction théâtrale !

Autant d’éléments qui font que le spectateur pense comprendre ce qui se passe, alors que ça n’est jamais arrivé et que ça n’arrivera sûrement jamais ! Autant d’éléments qui font que le spectateur rit de ce qui va arriver et non de ce qui arrive, qu’il suit une situation qui n’est pas une vraie situation et qui ne le deviendra que lorsque tout le monde pensera qu’en fait : ça n’en était pas une !

Tout le monde se balade, même les deux comédiens sur scène qui donnent l’impression de ne pas gérer totalement le chemin que prend le spectacle, sauf qu’on se rend compte très vite qu’ils nous font aller exactement là où ils l’ont décidé !

Se promener avec ces deux énergumènes prend des allures de randonnées sur de “drôles” de chemins… très drôles ! De phrases légères en silences lourds, de rapides montées qui font perdre le souffle en descentes vertigineuses, de virages difficilement négociables en lignes droites fulgurantes, ils nous emmènent sur tous les terrains.

Ils vont partout tout en restant immobiles. Tout ceci dans un seul but avoué : s’amuser. Dau & Catella sont tout terrain, tout et rien ! Et c’est déjà beaucoup…

Haut de page

  • La presse

« Si dissemblables sur la forme, si complices sur le fond. Ces deux-là réunissent tous les atouts qui font les grands duos d’humoristes. A commencer par ce goût pour l’absurde, poussé dans ses derniers retranchements, qui irrigue leur nouveau spectacle. Dau et Catella embarquent les spectateurs sur une pente vertigineuse pour ne plus les lâcher. On rit beaucoup, admiratif devant ce décorticage de lieux communs, ces détournements de phrases, ces quiprocos… Le grand mérite de ces deux zigotos est de concilier humour haut de gamme et humour populaire. Du grand art ! » Le Parisien, août 2006.

« Ces deux artistes forment un sacré duo qui nous enchante régulièrement au gré de leurs fantastiques spectacles. On en redemande ! » Le Pariscope, septembre 2006.

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Dau et Catella et non pas le contraire

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Pierrette A. (1 avis) 23 janvier 2007

Dau et Catella et non pas le contraire Tous mes encouragements et félicitations à ce "herrisson" d'adoption... et longue route.... Pierrette AUBERT
0
0

Spectacles consultés récemment