Charpentier - Magnificences sacrées

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Le 03 octobre 2020
Durée : 2h10 avec entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

Les œuvres réunies par William Christie pour ce concert de musique essentiellement mariales comptent parmi les plus splendides de Charpentier. Avec des moyens restreints, il composa des bijoux essentiellement destinés au culte de la Chapelle privée de la Princesse, qui était d’une incroyable richesse musicale… À la Chapelle Royale.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 79,50 € au lieu de 93 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Charpentier - Magnificences sacrées

De

Marc-Antoine Charpentier

Direction musicale

William Christie

À la Chapelle Royale.

À son retour d’Italie, Charpentier est entré au service de la Princesse de Guise, Marie de Lorraine, au début des années 1670. Marie de Guise avait elle-même vécu toute sa jeunesse en Italie et était particulièrement attachée au culte marial, étant née un 15 août. Ce culte connaissait au XVIIe siècle un nouvel essor et Marc-Antoine Charpentier lui consacra de nombreuses antiennes, une dizaine de Magnificat, des Salve Regina, un Stabat Mater pour des religieuses, neuf Litanies de la Vierge, et de multiples autres compositions. Charpentier restera à son service jusqu’au décès de sa protectrice en 1688, produisant nombre de chefs-d’œuvre…

Aussi étonnant que cela nous paraisse, les musiciens de Marie de Guise étaient les femmes de chambre et les valets de l’hôtel, mais chacun d’entre eux possédait un talent musical hors du commun : tous les témoins de l’époque rapportent que la musique de Mlle de Guise était l’une des meilleures de Paris. Cependant pour les grandes occasions, notamment la Fête de Pâques, des solistes renommés complétaient la Musique Ordinaire de la Princesse.

Les œuvres réunies par William Christie pour ce concert de musique essentiellement mariales comptent parmi les plus splendides de Charpentier. Avec des moyens restreints, il composa des bijoux essentiellement destinés au culte de la Chapelle privée de la Princesse, qui était d’une incroyable richesse musicale…

Les Litanies de la Vierge, dites Litanies de Lorette, devinrent très importantes en France après que Louis XIII ait voué son Royaume à la Vierge Marie pour la naissance de Louis XIV en 1638, et offert à la Vierge du Sanctuaire de Lorette (qui abriterait la dernière maison de la Vierge) une couronne de 3300 diamants… Il fit envoyer au sanctuaire une statue d’ange en argent portant sur un coussin le Dauphin nouveau-né en or. Les Litanies sont donc placées dans ce contexte d’extraordinaire ferveur mariale du XVIIe siècle français, magnifiée par la splendeur du Magnificat, l’œuvre traditionnellement associée au culte de la Vierge.

Le programme comprend aussi des pépites comme Pestis Mediolanensis, La Peste de Milan, un motet dramatique composé en 1684 en hommage à Saint Charles Borromée, Evêque de Milan, qui s’était dédié à soigner les malades durant l’épidémie de 1576, portant partout secours et consolation en ignorant les dangers de la contagion, ce qui lui vaudra la canonisation en 1610.

Enfin Nuptiae Sacrae, les Noces Sacrées, est un dialogue nuptial entre Jésus et son Eglise (souvent symbolisée par la Vierge), écrit pour les célébrations liturgiques de Pâques, principale fête catholique. Rappelons qu’à la différence des Catholiques, les Protestants accordaient une importance bien moindre à la Vierge, ne lui rendant pas de culte aussi significatif. Le couronnement de la Vierge par Jésus, motif bien connu, représentait donc à la fois la Victoire de l’Eglise récompensée par le Christ, mais également leur mariage mystique (en Orient la couronne est le symbole du mariage), la Vierge-Eglise étant associée au gouvernement du Monde par le Christ. Dans le Royaume de France dédié à la Vierge par son Roi, c’était une affirmation du lien très puissant unissant le Roi lui-même et l’Eglise Catholique, tous deux triomphants sous Louis XIV.

Avec Les Arts Florissants.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Charpentier - Magnificences sacrées

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment