Régine Chopinot

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Régine Chopinot - Pacifikmeltingpot jusqu'à 37% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
MC 93 Bobigny | du 16 au 20 mars 2018 | Durée : 1h10
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine
RESERVER

À partir de 10 €

 

Anciennement à l’affiche

Cornucopiae (L’assassinat de l’amour)

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Centre Pompidou Paris | du 26 au 30 novembre 2008 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 30 novembre 2008

 

Régine Chopinot

Née en 1952 en Algérie. Après avoir été danseuse, elle devient chorégraphe en 1978.

Régine Chopinot résume à elle seule certains aspects et une certaine évolution de la danse contemporaine française. Son parcours est à plus d’un titre singulier : en 1978, elle fonde La Compagnie du Grèbe, associant danseurs, comédiens, musiciens et signe ses premières chorégraphies. Elle prend en 1986 à La Rochelle, la direction du Centre Chorégraphique National Poitou-Charentes qui devient en 1993, le Ballet Atlantique-Régine Chopinot.

En trente années de carrière, Régine Chopinot a vécu l’éclosion (les années 70), le développement (les années 80), l’institutionnalisation (les années 90) et la commer- cialisation (les années 2000) de la danse contemporaine. Elle a, depuis la France, activement participé à l’écriture des deux premiers chapitres de l’histoire encore brève d’un art nouveau. Mais elle n’a cessé de s’opposer au déroulement des deux suivants ; dirigeant de 1986 à 2008 l’un des grands centres chorégraphiques nationaux français (le CCN de La Rochelle) et refusant toujours et pour autant d’engager ses forces créatives sur des voies trop balisées.

Dès le début des années 90, elle quitte les « espaces de grande légèreté » où, très jeune, elle s’était fait connaître dans sa longue association au créateur de mode Jean-Paul Gaultier. Elle se passionne alors pour des expériences de confrontation de la danse contemporaine aux éléments et aux rythmes naturels et de sa mise à l’épreuve de pratiques et de sciences du corps anciennes et complexes, telles que le Yoga.

En 2002, elle ouvre le triptyque de la Fin des Temps, une longue remise en cause de l’écriture et de la création chorégraphique conséquente à une mise en crise volontaire des notions générales de temps, de mémoire et de construction. CHAIROBSCUR s’est tournée vers un effacement du passé, de la mémoire et WHA vers la disparition du futur. O.C.C.C. se préoccupait du « temps qui reste », de ce qu’il reste à faire, ce qui peut être fait encore, à l’endroit simple et essentiel de la représentation.

En 2008, une nouvelle structure Cornucopiae - the independent dance porte, création et répertoire, tous les travaux de Régine Chopinot.

Depuis 2009, Régine Chopinot s’aventure, questionne et approfondit sa recherche du corps en mouvement en lien avec la force de la parole auprès de cultures organisées par et sur la transmission orale, en Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle-Zélande, au Japon.

En 2012, la relation privilégiée initiée depuis 2009 avec Le Wetr de Drehu/Lifou aboutit à la création de Very Wetr ! au Festival d’Avignon. En décembre, à Auckland, Régine Chopinot réunit pour la première fois les artistes maori, samoan, cook, kanak et japonais qui ont participé aux étapes de travail depuis 3 ans, dans la perspective d’une création en 2014.

En 2013, en parallèle des représentations de Very Wetr !, le projet de création PacifikMeltingPot se met en place avec 2 résidences prévues au Japon et en Nouvelle-Calédonie, le spectacle sera créé en septembre 2015 au Japon. En décembre 2015, est créé Piécette au Centre Culturel Kirchner avec le soutien de l’Ambassade de France à Buenos Aires en Argentine le 3 décembre 2015.

Avis du public : Régine Chopinot

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS