Mohamed El Khatib

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Mes parents jusqu'à 14% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre de Sartrouville Sartrouville | du 09 au 10 mars 2023 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Société
RESERVER

À partir de 11 €

Mes parents

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Points communs - Théâtre 95 Cergy | du 12 au 13 avril 2023 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Société
RESERVER

À partir de 14,50 €

Boule à neige

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Avant-Seine Colombes | du 01 au 02 juin 2023 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN, Conférence
RESERVER

À partir de 24,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Mes parents

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre des Abbesses Paris | du 13 au 23 septembre 2022 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Société

Spectacle terminé depuis le 23 septembre 2022

 

Mohamed El Khatib

34 ans. Il n’a pas été l’assistant de Wajdi Mouawad. A intitulé son dernier texte Tous les tchétchènes sont pas des menteurs. A vécu à Mexico. Réalise des courts-métrages. Attend impatiemment d’être victime de discrimination positive.

S’astreint à confronter le théâtre à d’autres médiums (cinéma, installations, journaux) et à observer le produit de ces frictions. Après des études de Lettres, un passage au CADAC (Centre d’Art Dramatique de Mexico) et une thèse de sociologie sur La critique dans la presse française (dirigée par Nicolas Pélissier), il co-fonde en 2008 le collectif Zirlib autour d'un postulat simple : l'esthétique n'est pas dépourvue de sens politique. Zirlib est le fruit d’une rencontre entre auteurs, performeurs, danseurs, vidéastes et musiciens d’horizons et de formations divers. Les projets naissent d’une interrogation commune qui fédère les différentes disciplines du collectif. Les explorations développées allient écritures numériques et chorégraphiques et mobilisent l’équipe dans un permanent dialogue avec les mots, les corps, les sons et les images. Il s’agit d’imaginer une manière singulière d’écrire et inscrire un récit sur le plateau.

En 2010, son projet A l’abri de rien, sur la question du deuil, signe l’acte de naissance de ce collectif. Suivent en 2011 Mourir sur facebook, pièce virtuelle pour adolescents et en 2012 Sheep, pièce pour 7 danseurs et un mouton, création en ouverture du Festival chorégraphique Traverse (Orléans).

Depuis 2011, Mohamed El Khatib est accompagné par L’L - Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création (Bruxelles). Il est en résidence au Centre Chorégraphique National d’Orléans pour la saison 2012 - 2013.

Il a publié « Sur le front d’Avignon, crise de l’intermittence, crise médiatique » in Les Intermittents du spectacle, L’Harmattan en 2008 et A l’abri de rien - fragments morts aux Editions Fragmentaires en 2009.

Avis du public : Mohamed El Khatib

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS