Prochainement à l’affiche

Les fantômes de la rue Papillon jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Théâtre La Bruyère Paris | du 26 septembre 2017 au 14 janvier 2018
COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur, Tête d'affiche, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 22,50 € au lieu de 26,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Les fantômes de la rue Papillon

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Gymnase Marie Bell Paris | du 22 février au 30 avril 2017
COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur, Tête d'affiche, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 30 avril 2017

 

Michel Jonasz

  • Les débuts

Né le 21 janvier 1947 à Drancy dans la banlieue parisienne, il est issu d'une famille d'origine juive hongroise. Son père est représentant de commerce et sa mère ne travaille pas. Michel et sa sour aînée, Evelyne vivent dans un environnement paisible. Le dimanche, ils vont, accompagnés de leurs parents, écouter de la musique tzigane chez leurs grands-parents, nostalgiques de leur pays d'origine. Lorsque Michel a dix ans, la famille déménage pour une autre banlieue de Paris, Porte de Vanves.

D'abord attiré par la peinture, pour laquelle il prend des cours, il s'inscrit ensuite à un cours d'art dramatique dans une MJC. En 1962, il quitte définitivement l'école. Il écoute beaucoup de musique : Brel, Brassens, les Chats Sauvages mais ce qui le fait vraiment vibrer, c'est le Rhythm'n'blues de Ray Charles qui lui donne envie de se mettre à la musique et plus particulièrement au piano. Il intègre ainsi son premier groupe, Kenty et les Skykarks puis forme les Lemons, avec son ami d'enfance Alain Goldstein pour accompagner un chanteur noir marocain Vigon, lors de soirées dans des dancings ou clubs, pendant environ deux ans. C'est aussi à ce moment-là que Michel Jonasz commence à chanter.

En 1967, avec son ami Alain, Michel Jonasz enregistre un premier 45T sous le nom de King Set, nouveau groupe. Apesanteur est le titre principal (quatre titres en tout dont deux écrits par Michel Jonasz) et passe un peu à la radio. On remarque surtout sa voix. Après cela, le groupe éclate et Jonasz sort deux autres 45 T sous le nom de Michel King Set. En cette période de débrouille, il part en tournée avec le chanteur Christophe, comme pianiste-accompagnateur.

Le premier 45 T sous son propre nom, sort en 69 sans grand succès et s'intitule Adieu la terre. En 71 et 72, sortent deux autres 45 tours dont le dernier La Rencontre, est un relatif succès. Il est signé Jonasz et Goldstein pour la musique, Pierre Grosz, pour les paroles. Michel Jonasz fait ses débuts sur scène en solo et part en tournée avec la chaîne de radio française, Europe 1. Il fait aussi le lever de rideau du duo Stone et Charden, à l'Olympia en 72.

En juillet 74, il enregistre son premier 33 T chez WEA. La direction musicale est confiée à Jean-Claude Vannier qui signe les paroles et la musique de Super Nana.

Le second album de Michel Jonasz va lui permettre de s'affirmer comme véritable compositeur. Toutes les musiques de Changez tout qui sort en 75, sont de Michel Jonasz.

Le véritable tournant se situe en 77 avec la sortie de l'album sans titre pour lequel Michel Jonasz a écrit paroles et musiques. On y trouve Du blues du blues du blues et J'veux pas qu'tu t'en ailles.

  • Discographie

Michel Jonasz -  2005 Warner
Où vont les rêves - 2002 Capitol records
Pôle Ouest - 2000 EMI
Soul music Airlines - 1996 EMI
Au  Zénith,  live - 1993 WEA
Où est la source - 1992 WEA
La fabuleuse histoire de Mister Swing, live - 1988 WEA
En concert, live - 1986 WEA
Unis vers l'uni - 1985 WEA
Les année 80 commencent - 1979 WEA
En public , live - 1978 WEA
Guigui - 1978 WEA
Michel Jonasz - 1977 WEA
Changez tout - 1975 WEA 
Michel Jonasz - 1974 WEA

  • Composition pour d'autres artistes

1978 Ecriture des albums personnels de ses amis Alain Goldstein et Gabriel Yared
J'écoute de la musique saoule pour Françoise Hardy

1981 Bande originale du film Clara et les chics types de Jacques Monnet
1982 Une toune qui groove pour Diane Dufresne
Lucille pour Eddy Mitchell

1989 Musique du film Miss Missouri d'Elie Chouraqui

  • Au cinéma

1979 Rien ne va plus de Jean-Michel Ribes
1982 Qu'est ce qui fait courir David d'Elie Chouraqui
1986 Le Testament du poète juif assassiné de Frank Cassenti d'après le roman d'Elie Wiese
1999 Fugues, téléfilm de Marion Sarraut
Lisa de Pierre Grimblat

  • Au théâtre

1979 Toutes les mêmes sauf maman, pièce burlesque de Didier Kaminka à la Gaîté Montparnasse

  • Les prix

En 1978, la Sacem lui décerne le prix Raoul Breton.
1983 Il reçoit un disque d'or pour Tristesse
1985 Il est récompensé à trois reprises lors des Victoires de la Musique comme interprète de l'année, meilleure chanson avec La Boîte de jazz et meilleur réalisateur d'album.
1988 Le double live se voit décerner la Victoire de la musique pour le meilleur spectacle de l'année.

Avis du public : Michel Jonasz

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire