Anciennement à l’affiche

Mon ami n'aime pas la pluie

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Le Tarmac Paris | du 06 au 08 juin 2018 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 08 juin 2018

 

Michel Bohiri

  • Parcours

Né le 1 er janvier 1964 à Dibolé (Côte d’Ivoire). Devant les multiples activités que lui propose le CNOU (devenu le CROU), avec son entrée à l’université d’Abidjan (Cocody), c’est la compagnie Masques et Balafons dirigée par Mory Traoré qui l’accueille et impulse une orientation nouvelle à sa carrière de 1985 à 1987.

Toujours avide de connaissances, Michel Bohiri côtoie les géants du théâtre ivoirien (Thérèse Taba, Bity Moro…) et fait un passage à l’École de Danse et d’Échanges Culturels (EDEC) de Marie Rose Guiraud. Des stages et expériences s’ajoutent à sa formation pratique. C’est ainsi qu’en 1985, il joue le rôle du prologue et du sergent Marc dans La Parenthèse de Sang de Sony LAB’ ou TANSI au Théâtre de la Cité. L’année suivante, il joue le rôle du petit garçon du Parigot et du grand reporter TV dans L’Amour du prochain d’Andreïev, d’après Noël Ebony au Théâtre de la Cité. Il retourne en 1987 au Conservatoire National des Arts du Spectacle dirigé par Marie-José Hourantier. Il joue le rôle d’Aka dans Les Voix dans le vent de Bernard Belin au CCF d’Abidjan. Il obtient, entre autres, le prix du Kilimandjaro du meilleur comédien ivoirien en 1995 pour le rôle de Juan Salcedo Alvarez, le comédien dans Montserrat d’Emmanuel Roblès (C.C.F d’Abidjan) et en 1997, il remporte le même prix dans La métamorphose de frère Jéro de Wolé Soyinka au C.C.J.A de Bouaké.

Avis du public : Michel Bohiri

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS