Maria Cristina Mastrangeli

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Bar (Leur rêve : décrocher un vrai travail) jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Essaïon Paris | du 02 septembre au 19 novembre 2019 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 16,50 € au lieu de 22,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Quelques mots pour dire d'où je viens

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Jacques Carat à Cachan Cachan | le 28 avril 2009 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 28 avril 2009

 

Maria Cristina Mastrangeli

Elle naît à Rome en 1963.

  • Formation

Elle obtient successivement : un diplôme de réalisation à la Libera Università del Cinema de Rome, un DEUG en Histoire du spectacle à l’université La Sapienza de Rome et une maîtrise en Cinéma et audiovisuel à la Sorbonne.

Son axe principal d'études dramatiques est la méthode Strasberg, pour cela elle suit une formation de 1986 à 1993 sous la direction de Francesca de Sapio, ainsi que de nombreux stages, notamment avec Susan Strasberg et Géraldine Baron.

  • Comédienne

En tant que comédienne, elle a eu le plaisir de travailler avec, parmi d’autres : Marcello Mastroianni et Nikita Michalkov, Pino Micol et Maurizio Scaparro, Bunny Godillot et Claudia Cardinale, Claude Chabrol et Nigel Havers, Renzo Martinelli et Daniel Auteuil…

En tant que metteur en scène, des expériences très diverses entre expérimentation de type performatif, assistanat et direction d’acteurs ont abouti en 1998, en France, à la création d'Octogone.

En tant que pédagogue, une partie de ses études sur l’application extra-scénique du théâtre l’ont d’abord portée vers les populations non professionnelles : groupes d’adultes amateurs en milieu rural, mineurs en maison d’arrêt. 

Puis en 1997, elle est invitée à enseigner à des comédiens professionnels à l’EICTV (École nationale de cinéma et télévision) de Cuba. 
Depuis quatre ans, avec Octogone elle chapote les projets pédagogiques dans les collèges et lycées liés aux créations en cours.

En juin 2000, elle met en scène le monologue de Philippe Malone, Morituri, dans le cadre de la Nuit autrichienne pour les Rencontres à la Cartoucherie.

En 2001-2002 elle est occupée par le projet européen Ciment, Cemento Zement de Heiner Müller, présenté en autres au Festival Heiner Müller Werstatt à Berlin, au Festival Intercity à Florence, au Théâtre Berthelot de Montreuil et au Théâtre Marni de Bruxelles. Ce projet est fondateur de la mise en réseau de sa compagnie (Octogone, basée à Montreuil en région parisienne), celle de Anna Romano (La Fanfare Minable, basée à Udine dans la zone frontalière entre Italie et Autriche) et celle de Stephane Oertli (Fraction, basée à Bruxelles). Pour ce spectacle, elle co-produit et interprète le rôle de Dasha.

Pour Octogone, elle a mis en scène Conversation pour passer la nuit de Raffaella Battaglini (Comédie des Champs Elysées), Je suis contre toute réglementation dans une porcherie d'après Bertolt Brecht (Théâtre Berthelot de Montreuil), L’ère du témoin d'après Annette Wieviorka et Stanley Milgram (Théâtre Studio d'Arfortville) et Le garçon de la photographie d'après une nouvelle d'Agata Tuszynska (tournée en Ile-de-France et au Théâtre Populaire Romand en Suisse).

Depuis janvier 2004 elle est conseillère au développement artistique de la Biennale de la jeune création théâtrale Les Théâtrales Charles Dullin (direction : Guillaume Hasson).

En 2005, III - Troisième de Philippe Malone, m.e.s. Maria Cristina Mastrangeli.

Avis du public : Maria Cristina Mastrangeli

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS