Laurent Laffargue

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Le jeu de l'amour et du hasard

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 27 au 29 novembre 2014
CLASSIQUE

Spectacle terminé depuis le 29 novembre 2014

 

Laurent Laffargue

Metteur en scène et comédien, Laurent Laffargue signe toutes les mises en scène de la Compagnie du Soleil Bleu, qu’il a créée il y a onze ans. Fidèle au théâtre francophone classique et contemporain (Le Tartuffe de Molière, Par la fenêtre et Amour et piano de Georges Feydeau, L’Epreuve de Marivaux [prix des régions et du public au festival « Turbulences » de Strasbourg], La Fausse Suivante de Marivaux, Dépannage de Pauline Sales), il est aussi passionné par le théâtre anglophone (Le Gardien et Le Monte-plats d’Harold Pinter), Edward Bond, William Shakespeare, Daniel Keene.

En résidence au Centre Dramatique de Bordeaux-Aquitaine de 1994 à 1998, Laurent Laffargue rencontre Edward Bond à Cambridge en 1995. De cet échange naît Entretien avec Edward Bond présenté en amont de la création de Sauvés (1998) dans une nouvelle traduction commandée à Jérôme Hankins. Le travail de mise en scène de Sauvés se distingue en obtenant le Prix des Rencontres Charles Dullin.

Cette rencontre avec Edward Bond, déterminante, conduit Laurent Laffargue à explorer l’œuvre de Bertolt Brecht (création de Homme pour homme en 1999) et celle de Shakespeare, auteur qui nourrit sa réflexion depuis toujours. Il met en scène Le Songe d’une nuit d’été (création au Centre dramatique national de Bordeaux) et Othello (création au Grand-Théâtre de Bordeaux). Ce diptyque, intitulé Nos Nuits auront raison de nos jours, est présenté dans toute la France durant trois saisons consécutives. Ces deux spectacles, salués par le public et reconnus par la critique, ont été repris en 2002 à la MC93 de Bobigny.

Associé à l’Opéra de Bordeaux, Laurent Laffargue signe en 1999 sa première mise en scène d’opéra avec Le Barbier de Séville de Rossini (repris au Grand Théâtre de Bordeaux en avril 2005).

Il réitère en septembre 2002 avec la création de Don Giovanni de Mozart (présenté également à Caen et à l’Opéra de Nancy-Lorraine). L’Opéra de Strasbourg lui a passé commande de la mise en scène des Boréades de Rameau (direction musicale d’Emmanuelle Haïm) dont la création aura lieu en mai 2005.

En mars 2002, il met en scène, pour la première fois en France Terminus, de l’auteur australien Daniel Keene. Le spectacle est créé au Théâtre national de Toulouse et présenté en tournée nationale au Théâtre national de Bordeaux, aux scènes nationales de La Rochelle et de Niort, au Théâtre de la Ville de Paris,...
Paradise est sa deuxième collaboration avec Daniel Keene.

En mai 2002, Laurent Laffargue reçoit le prix Jean-Jacques Gautier.

Laurent Laffargue a mis en scène Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (création le 20 janvier 2004) dans une traduction inédite de Jean-Michel Déprats. Ce spectacle a fait une tournée nationale entre janvier et mai 2004 et a été présenté au Théâtre de la Ville de Paris qui l'a coproduit, au mois de mars 2004.

En 2005, il met en scène Boréades de Rameau pour la Filature de Mulhouse et pour l'Opéra de Strasbourg.

En 2009, sa mise en scène de l'opéra de Monteverdi, Le Couronnement de Popée, à l'Opéra de Klagenfurt, a remporté un triomphe au Stadttheater.

En 2010, il écrit, met en scène et joue dans Casteljaloux. Il met également en scène Carmen de Bizet à l'Opéra de Paris.

En 2013, il met en scène Qui a peur de Virginia Woolf ? d'Edward Albee.

En 2014 il met en scène Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux.

Avis du public : Laurent Laffargue

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS