Prochainement à l’affiche

Une adoration jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de la Tempête Paris | du 19 janvier au 18 février 2018 | Durée : 1h45
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Retour à Reims

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Jean Arp Clamart | le 10 mai 2016 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 10 mai 2016

 

Laurent Hatat

Né à Reims, il participe à l’aventure du théâtre universitaire puis suit dans le même temps une formation de comédien à Paris et les cours de l’Institut d’Études Théâtrales de la Sorbonne Nouvelle. Rapidement, il joue au sein de la compagnie Renaud-Barrault puis sous la direction d’Olivier Py, Sylvain Maurice, Agathe Alexis…

Artiste associé pendant trois ans au Centre dramatique national Nord/Pas-de-Calais à Béthune, il dirige plusieurs mises en espace de textes récents. En 1999, à la Comédie de Béthune, il signe la mise en scène du Grand Cahier d’après Agota Kristof. Ce sera la première création de sa compagnie, Anima Motrix. Le spectacle connaît un vif succès.

En 2000, il met en scène une petite forme tout public d’après les Exercices de conversation et de diction françaises pour étudiants américains d’Eugène Ionesco. En 2001, il met en scène Music Hall (fragments) d’après Jean-Luc Lagarce. Du même auteur, il met en scène la pièce Histoire d’amour (dernier chapitre) en février 2002, créée à l’Hippodrome de Douai puis reprise trois semaines au Théâtre du Nord à Lille.

En 2003, il met en scène trois textes contemporains inédits : l’un de Daniel Keene Moitié Moitié (Half & Half), créé à l’Hippodrome, Scène nationale de Douai en janvier 2003, l’autre de Sibylle Berg, traduite de l’allemand, Monsieur M. à la Comédie de Valence en mars 2003. Pour finir, en octobre 2003, il crée une pièce de Luc Tartar, Papa Alzheimer, au Théâtre d’Arras.

En 2004, il crée Dehors devant la porte de l’allemand Wolfgang Borchert. Ce spectacle, créé au Nouveau Théâtre de Besançon (CDN), a connu une tournée nationale et a notamment été présenté au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers (CDN).

En 2005/2006, il choisit de monter un texte irlandais Foley, chevauchée irlandaise de Michaël West. Soliloque mordant d’un fils de bonne famille protestante, ce texte fut l’occasion de mener un projet pluridisciplinaire autour du texte, de la vidéo, de la danse et des sonorités alternatives. En juin 2006, il met également en scène une version contemporaine des Acteurs de bonne foi de Marivaux à Esch-sur-Alzette au Luxembourg. Sylvain Stawski, Céline Langlois, Serge Wolf et Caty Baccega sont du voyage pour y jouer les « acteurs » de cette proposition franchement décalée. Les Acteurs… ou l’épreuve d’un burlesque de la cruauté sera diffusé en France par la compagnie à partir de l’automne 2007.

Il a suivi l’Unité Nomade de Formation à la mise en scène du Conservatoire de Paris. Il s’intéresse particulièrement à la formation de l’acteur en dirigeant stages et ateliers au sein de l’université, du Nouveau Théâtre de Besançon, de l’EPSAD... Il est metteur en scène associé au Nouveau Théâtre de Besançon et au Théâtre du Nord jusqu’en 2010..

Dissident, il va sans dire de Michel Vinaver est créé en 2007, et Nathan le Sage de Gotthold E. Lessing en 2008.

En 2010, il monte Les oranges d'Aziz Chouaki et La précaution inutile ou Le barbier de Séville qu'il a adapté à partir du texte de Beaumarchais.

En 2013 il monte HHhH de Laurent Binet.

Avis du public : Laurent Hatat

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS