Jean-Paul Bordes

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Amphitryon

1
2
3
4
5
  • 4 avis
Théâtre de Saint-Maur Saint-Maur-des-Fossés | le 23 novembre 2018 | Durée : 1h45
CLASSIQUE, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 23 novembre 2018

 

Jean-Paul Bordes

À l’affiche en 2017 de Amphitryon au théâtre de Poche dans une mise en scène de Stéphanie Tesson, Jean-Paul Bordes tourne également en France avec Vient de Paraître de G. Bourdet (mise en scène Jean-Paul Tribout, création au Théâtre 14 en 2016, son interprétation lui a valu une nomination aux Molières 2017). Auparavant il avait participé à l’aventure de Voyage avec ma tante (G. Greene/G. Havergal, m. en sc. Nicolas Briançon, Th. de la Pépinière). Il était Hemingway dans Zelda et Scott (de et m. en sc. R. Meyer, Th. La Bruyère, tournée et Festivals), un homme d’affaires dans La Folle de Chaillot (J. Giraudoux, adapt. et m. en sc. D. Long, Comédie des Champs-Elysées), Obéron dans Le Songe d’une nuit d’été (W. Shakespeare, m. en sc. N. Briançon, tournée). Machiavel dans Dialogues aux enfers (M. Joly, m. en sc. H. Dubourjal, Ciné 13, Lucernaire, tournées).

Il a travaillé à plusieurs reprises avec Michel Fagadau (Le Nombril et Colombe de J. Anouilh). Nicolas Briançon l’a dirigé dans La Nuit des Rois (W. Shakespeare), Jean-Luc Tardieu dans Démocratie (M. Frayn) et Le Sénateur Fox (L. Lunari), Didier Long également dans Richard III (W. Shakespeare), Jean-Pierre Dravel dans Love ! Valour ! Compassion ! (T. Mc Nally). Jean de Pange dans Le Retour du désert (B.-M. Koltès), Bernard Murat dans La Jalousie (S. Guitry) et La Puce à l’oreille (Feydeau, nomination au Molière 1997 meilleur comédien dans un second rôle).

Pensionnaire à la Comédie-Française, il a joué dans Va donc chez Torpe (F. Billetdoux, m. en sc. G. Werler), dans Le Chant de la baleine (Y. Lebeau, m. en sc. J. Rosner), dans Mère Courage (B. Brecht, m. en sc. J. Lavelli). Il a été mis en scène également par Jean-Paul Lucet, J.-P. André, P. Constant, G. Caillaud, A. A. Reille, A. Delbée, Fr. Bourgeat,… Avec Marcel Maréchal ce fut un long compagnonnage (Le Pain dur et Le Père humilié, P. Claudel ; Les Paravents, J. Genet ; La Paix, Aristophane ; L’Ecole des femmes et Tartuffe, Molière ; Maître Puntila et son valet Matti, B. Brecht…).

En tant que metteur en scène, il a monté au Ciné 13 Quelque chose à voir avec l’éternité (Jean-Philippe Noël) et Celui qui pleurait (M. Schisgal) et, au Théâtre 14, Les Chinois du même Murray Schisgal. Jean-Paul Bordes a participé à plusieurs comédies musicales (D’Amour et d’Offenbach, m. en sc. Jean-Luc Revol ; I Do ! I Do ! de T. Jones/H.Schmidt, m. en sc. Jean-Luc Tardieu, Théâtre 14 puis Palais des Congrès Nominations Molières 2002 et 2003 meilleur spectacle musical). Il a chanté dans des opérettes tels que Dédé (H. Christine) ou encore Mam’zelle Nitouche (Hervé), avec une prédilection pour Offenbach (La Vie parisienne ; La Belle Hélène ; Daphnis et Chloé ; Fantasio  ; Il Signor Fagatto ; Orphée aux enfers).

Pour le cinéma, Jean-Paul a tourné, entre autres, sous la direction de E. Bu, P. Sennequier, S. Leclere...

A la télévision, il a tourné dans plusieurs séries et téléfims (Le Sang de la vigne avec Pierre Arditi, Marge d’erreur avec Anny Duperey, Boulevard du Palais, Une famille formidable, R.I.S., Alibis, Engrenages, Reporters…) ainsi qu’avec des réalisateurs tels que J. Santoni, J.-M. Vervoort, J.-M. Seban, M. Boursinhac, G. Bannier/J.-M. Brondolo, D. Amar, J. Cortal, G. Barrier, J.-P. Prevost, B. Mokrani, P. Poubel, N. Companeez…

Avis du public : Jean-Paul Bordes

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS