Frédérique Chauvet

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Queen Mary

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Athénée Théâtre Louis-Jouvet Paris | du 10 au 13 octobre 2018
MUSIQUE & DANSE, Opéra

Spectacle terminé depuis le 13 octobre 2018

 

Frédérique Chauvet

Forte d’une multiple formation en flûte traversière moderne (conservatoire à rayonnement régional de Versailles) et baroque (conservatoire de La Haye), musicologie (université d’Amsterdam) et en direction d’orchestre (conservatoire d’Amsterdam et Pierre Cao à Paris), Frédérique Chauvet dirige depuis dix ans l’Ensemble BarokOpera Amsterdam. Elle est également directrice artistique des Opéras d’été de Dinard.

Directrice artistique de l’Arma depuis 1987, elle a dirigé les productions des Académies d’été de Dinard : Orfeo de Monteverdi, Didon et Énée, King Arthur et Fairy Queen de Purcell, Dardanus de Rameau et Médée de Charpentier, Armide et Le Bourgeois Gentilhomme de Lully. En 1997, elle recrée la tragédie lyrique Arion du compositeur breton Jean-Baptiste Matho dont elle enregistre le CD inédit, puis Alceste, masque méconnu d’Haendel. Après le succès en 1999 de son premier Offenbach, l’opéra-comique Le 66 (joué sur instruments romantiques), elle monte Le Voyage dans la Lune, Le Violoneux, Tromb’al-ca-zar, Une demoiselle en loterie du même compositeur puis Les Noces de Jeannette de Victor Massé. Elle reprend Le 66 à l’opéra de Rennes ainsi que Le Violoneux et Tromb’al-ca-zar à l’opéra de Clermont-Ferrand et aux Pays-Bas.

Elle s’est spécialisée dans le répertoire baroque et celui de l’opéra-comique, alliant une exigence artistique sans faille et une volonté d’être accessible à tous les publics. Elle aime à faire revivre des oeuvres dont la musique est magnifique mais la forme à revisiter, tels que les semi-opéras anglais (Fairy Queen, King Arthur, A Tempest amorcent son intégrale Purcell), des oeuvres multiformes comme La Flûte enchantée (jouée à guichet fermé à l'opéra d'Avignon), ou des opéras-comiques de Gluck, Boieldieu, Offenbach, Massé…, retrouvant leur modernité par des mises en scène novatrices et le raffinement du jeu sur instruments d’époque.

En 2011 elle crée Les Noces de Figaro en version de chambre, L’Ivrogne corrigé de Gluck en coproduction avec La Péniche-Opéra et Opera Zuid, et Le Tableau parlant de Gretry pour le festival d’Alden Biezen. En 2012, le Concertgebouw d’Amsterdam l’invite pour la quatrième fois, Les Noces sont reprises dans de grands festivals, et L'Ivrogne corrigé est accueilli par l'Opéra de Paris Bastille. En 2014, elle présente King Arthur à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet et son dernier enregistrement pour flûte Renaissance vient d'obtenir un Diapason d'or.

Avis du public : Frédérique Chauvet

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS