Prochainement à l’affiche

Midi musical - L'héritage Massenet

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Garnier Paris | le 06 février 2022
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 35,50 €

Musique de chambre

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 28 juin 2022
MUSIQUE & DANSE, Ballet, Musique classique
RESERVER

À partir de 31,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Les Grandes Voix - Benjamin Bernheim / Carrie-Ann Matheson

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 30 septembre 2021
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musiques latines

Spectacle terminé depuis le 30 septembre 2021

 

Ernest Chausson

Ernest Chausson (1855-1899)

Issu d’une famille aisée, Chausson bénéficia de l’instruction d’un précepteur qui, soucieux de lui offrir une solide culture générale, l’initia très tôt aux disciplines artistiques. C’est sans doute sous cette influence qu’il décida, quelques années plus tard, après avoir suivi des études juridiques couronnées par un doctorat en 1877, d’embrasser une carrière de compositeur. Entre 1879 et 1880, il fut inscrit au Conservatoire dans les classes de Massenet et de Franck. Mais c’est avec ce dernier seul qu’il poursuivit sa formation jusqu’en 1883.

Très attentif aux courants les plus novateurs, il assista en 1882 à la création de Parsifal, et fut nommé en 1886 secrétaire de la Société nationale de musique. Dès lors, il ne cessa de fréquenter, jusqu’à sa tragique disparition dans un accident de vélo, la fine fleur du monde musical, notamment Duparc, Fauré et Debussy. Ultime démonstration de son esprit ouvert et curieux, son salon de la rue de Courcelles aura été l’un des lieux les plus courus de la capitale, fréquenté aussi bien par Mallarmé que Monet ou Puvis de Chavannes.

Très exigeant, il est l’auteur d’une soixantaine d’ouvrages dont le style associe à la science de la construction et de l’écriture franckiste les couleurs si particulières de l’art wagnérien. Certaines de ses oeuvres comptent parmi les plus représentatives de la musique française de la fin du siècle, tels le drame lyrique Le Roi Arthus, la Symphonie en si bémol, le poème symphonique Viviane, le Poème pour violon et orchestre ou ses nombreuses pièces vocales (dont la Chanson perpétuelle) et de musique de chambre.

Avis du public : Ernest Chausson

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS