Actuellement à l’affiche : Charles Péguy

Aux larmes citoyens jusqu'à 39% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de Verdure du Jardin Shakespeare Paris | du 07 juillet au 29 septembre 2018 | Durée : 1h20
MUSIQUE & DANSE, Ados, Familial, Pièce historique, Poésie, Théâtre musical
RESERVER

À partir de 11 € au lieu de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Péguy / Lonsdale - Entre ciel et terre

1
2
3
4
5
  • 9 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse Paris | du 17 avril au 19 juin 2017 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN, Biopic, Coups de coeur, Pièce historique, Poésie, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 19 juin 2017

 

Charles Péguy

Charles Péguy naît à Orléans le 7 janvier 1873. Milieu laborieux et croyant. Son père, menuisier, meurt quelques mois plus tard. Il grandit entre sa grand-mère et sa mère.

1891 : Reçu bachelier lettres.

1892 : Echoue à l’École Normale Supérieure ; devance l’appel et part faire son service militaire ( " volontariat d’un an " ).

1894 : Admission à l’École Normale Supérieure (après un second échec en 1893). Licence de philosophie. Influence du bibliothécaire de l’École, le socialiste Lucien Herr.

1895 : Fonde un groupe socialiste et commence à rédiger la première Jeanne d’Arc.

1897 : Mariage avec Charlotte Baudouin. Achève et publie Jeanne d’Arc (drame en trois pièces : Domrémy, Les Batailles, Rouen). Proche de Jaurès et Zola, écrit et publie dans des revues ses premiers articles, véritables manifestes socialistes (De la cité socialiste…).

1898-1899 : Article J’accuse de Zola. Prend part à la fondation de la " librairie Georges Bellais " (librairie socialiste), rue Cujas. Articles favorables à Dreyfus dans la Revue blanche. Échec à l’agrégation de philosophie. Il abandonne définitivement l’Université.

1900-1914 : Premier numéro des Cahiers de la Quinzaine où il affirme sa volonté de fonder un " journal vrai " , non asservi au Comité général du parti socialiste. Publications régulières et incessantes jusqu’à sa mort (229 cahiers au total). Peu à peu la publication prendra le caractère de collection d’œuvres séparées qui a fait son originalité.

1905 : Promu lieutenant de réserve.

1907 : Retour à la foi catholique. Amitié avec Jacques Maritain. Les Situations.

1909 : Commence les dialogues de l’histoire (Clio et Véronique dont la rédaction se poursuit jusqu’en 1913 et qui paraîtront en 1917 et 1955). Rédaction du Mystère de la charité de Jeanne d’Arc (refonte du drame de 1897).

1910 : Rédaction de Notre jeunesse (l’explication la plus complète de l’attitude de Péguy : comment il n’y a pas opposition entre le socialisme et le dreyfusisme d’autrefois et le christianisme d’aujourd’hui, mais au contraire, fidélité à un même idéal mystique), puis de Victor-Marie, comte Hugo.

1911-1912 : Reçoit le prix Estrade-Delcros de l’Académie Française. De plus en plus " patriote " et ennemi des pacifistes et internationalistes. Rédaction du Porche du Mystère de la deuxième vertu et du Mystère des Saints Innocents, de La Tapisserie de Sainte Geneviève et de Jeanne d’Arc (le genre de la " tapisserie " pouvant se définir comme une suite souvent très longue de strophes sur un même thème - et souvent sur les mêmes rimes - commençant par un mouvement unique - souvent le même vers). Pèlerinage à Chartres.

1913 : Dernier pèlerinage à Chartres. L’Argent, La Tapisserie de Notre-Dame et Eve (la plus grande œuvre en vers de Péguy dont le sujet est le salut).

1914 : Publication des Œuvres choisies poétiques.
- 2 août : Mobilisation générale.
- 4 août : Péguy est mobilisé comme lieutenant.
- 10 août : Campagne de Lorraine avec le 276ème régiment d’infanterie.
- Le 5 septembre Péguy est tué au front près de Villeroy.

Avis du public : Charles Péguy

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS