Catherine Richon

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Au clair de la terre

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Ménilmontant Paris | le 15 novembre 2018 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 15 novembre 2018

 

Catherine Richon

Originaire de Dijon, Catherine Richon a commencé très tôt à créer des pièces de théâtre dans la salle de spectacle de son village. Plus tard, elle se forme avec Christian Duchange, aux ateliers du Nouveau Théâtre de Bourgogne et avec la Compagnie du Matamore (Serge Lipszyc). Au début des années 1990, elle part vivre quelques années en Angleterre puis en Allemagne. Revenue en France, elle suit des cours d’abord à Acting International à Paris, puis à l’Atelier International de Théâtre Blanche Salant Paul Weaver.

De 1999 à 2003, elle fait un détour par la musique et rejoint le groupe pop Snut, avec qui elle enregistre un album (Des régions dépassées, Odette Productions, 2002).

En 2001, elle met en scène La femme comme champ de bataille de Matéi Visniec pour la Compagnie du Réveil qui Parle.

De 2004 à 2006, elle participe à l’aventure collective Œdipe, tragedia dell’arte, avec la Compagnie de Vive Voix.

En 2006, elle met en scène Abîme, montage de textes de Philippe Minyana, pour la Compagnie Filigrane.

En 2008, elle crée La Générale de Théâtre, structure à travers laquelle elle mène des ateliers de recherche autour du travail de comédien et principalement du jeu clownesque. Depuis, il lui arrive d’enfiler un nez rouge pour les grandes occasions, sous l’identité jaune et rouge de Kathy Buster.

En 2010, à partir de témoignages qu’elle collecte, elle écrit Les hommes et le ménage, texte théâtral dont elle extrait un solo performé qu’elle donne de 2011 à 2013.

En 2011, elle est Denise dans Flexible, hop, hop ! d’Emmanuel Darley, mise en scène Adeline Arias.

De 2003 à 2010, elle est chroniqueuse-scènes pour le magazine en ligne Fluctuat.net.

En parallèle de ses activités artistiques, Catherine Richon a exercé pendant de longues années le métier d’assistante de direction, notamment auprès d’un grand notaire de la place parisienne. Elle livre son expérience du secrétariat et sa vision du monde des affaires dans une œuvre dramatique quasi-autobiographique, Dossier Paradis. À partir de 2012, elle se consacre pleinement au théâtre.

En 2013, elle écrit une nouvelle pièce spécifiquement pour des représentations à domiciles ou en des lieux non dédiés au théâtre : Merde, je suis vivante – solo pour femme morte. Les représentations démarrent à partir de 2014.

En 2015, elle est Mina dans Dracula, Tragedia de Régis Monot (Cie de Vive Voix).

Également en 2015, elle s’attaque enfin à la mise en scène de Dossier Paradis.

Avis du public : Catherine Richon

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS