Aurélie Van Den Daele

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Angels in America

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Aquarium Paris | du 15 novembre au 10 décembre 2017 | Durée : 2h ou 4h30 + entracte
CONTEMPORAIN, A ne pas manquer, Coups de coeur, Pièce historique

Spectacle terminé depuis le 10 décembre 2017

 

Aurélie Van Den Daele

Après une formation de comédienne au conservatoire de Clermont Ferrand et lors de stages, Aurélie Van Den Daele décide de se consacrer exclusivement à la mise en scène. En 2011, elle intègre la formation à la mise en scène au CNSAD, qui lui permet d’approfondir et de théoriser une pratique acquise lors d’assistanats auprès de professionnels tels qu’Antoine Caubet (Un Marie Salope de Jean-Paul Quéinnec, Œdipe Roi de Sophocle), Quentin Defalt (Contes d’après les Contes d’Andersen et Lancelot de Gaetan Peau), et François Rancillac (stage sur Le Roi s’amuse de Victor Hugo).

En 2014, François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium lui propose d’être artiste associée pour trois ans. En 2015, Yoann Lavabre, directeur de la Ferme de Bel Ebat lui propose d’être artiste associée jusqu’en 2018. Dans ces deux lieux, co-producteurs des projets, elle crée ou présente ses spectacles : Le diptyque Avant l’oubli, se retrouver composé de deux pièces contemporaines : Peggy Pickit voit la face de Dieu de Roland Schimmelpfennig et Dans les veines ralenties d’Elsa Granat, d’après Cris et Chuchotements d’Ingmar Bergman. Le diptyque explore sur le fond les mécanismes de l’incommunicabilité et sur la forme les liens entre théâtre et cinéma. Créé dans les Yvelines, les spectacles ont joué ensemble au Théâtre de la Verrière et au Théâtre de l’Aquarium mais aussi séparément : Peggy Pickit à la Ferme de Bel Ebat, au Collectif 12, et Dans les veines ralenties au Théâtre de l’Escale à Levallois et à la Ferme du Mousseau à Elancourt.

En 2015, Angels in America de Tony Kushner, épopée de 5h sur l’arrivée du sida en 1980 dans l’Amérique de Ronald Reagan créé à la Ferme de Bel Ebat - Théâtre de Guyancourt, puis joué au Théâtre de l’Aquarium pour plus de vingt dates, au Théâtre de Rungis et à la Nacelle d’Aubergenville. Le spectacle part alors en tournée pour la saison 2016-2017 au Théâtre de la Croix Rousse à Lyon, au Théâtre Sorano à Toulouse, à La faïencerie à Creil et au CDN de Montluçon. Il est repris en saison 17-18 à l’Aquarium pour une série de 17 dates. Ces spectacles forment un cycle de réflexion sur la maladie dans la société contemporaine.

Un nouveau cycle s’est ouvert en 2017 avec Métamorphoses d’après Ovide & les Contes d’Ovide de Ted Hughes créé à La Ferme de Bel Ebat - Théâtre de Guyancourt et repris au Théâtre de l’Aquarium pour 23 représentations.

Passionnée par la transmission, ces associations fortes à des lieux lui permettent de développer d’importantes actions artistiques sur le territoire des Yvelines : classes option théâtre, création de spectacles dans des conditions professionnelles avec des amateurs (Tchatland de Dominique Sampierro et Oh Quand les Saints de Roland Nadaus), ateliers avec des scolaires, classes à PEAC, ateliers avec des femmes isolées. À Paris, au Théâtre de l’Aquarium, elle dirige des ateliers avec des amateurs et un ambitieux projet TOUS EN SCÈNE(S) ! avec des élèves issus des conservatoires d’Île-de-France. Ce travail est mené avec l’exigence d’une transmission des formes contemporaines et d’un regard de spectateur actif. Ces associations se superposent à des résidences : elle est en résidence à la Nacelle de 2014 à 2016, durant laquelle les spectacles sont joués et deux résidences d’artistes en milieu scolaire sont menées. Cette expérience a permis la conception de formes légères, performatives, qui reprennent les thématiques abordées dans les ateliers. Deux spectacles ont été créés dans ce cadre : Le saut de l’Ange de Sidney Ali Mehelleb, forme pour piscine, et Pluie d’été d’après le roman de Marguerite Duras, forme à jouer partout. Elle travaille également pour des formes IN SITU avec le Théâtre Perché : Get Happy de Damien Mac Donald, mais aussi Maestria de Sidney Ali Mehelleb d’aprés Le Maître et Marguerite de M. Boulgakov, joué à Pithiviers mais aussi à l’Arboretum des Barres.

Avis du public : Aurélie Van Den Daele

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS