Anciennement à l’affiche

CNAC 2019 - F(r)iction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Parc de la Villette - Espace Chapiteaux Paris | du 23 janvier au 17 février 2019
MUSIQUE & DANSE, Cirque, Coups de coeur, Familial

Spectacle terminé depuis le 17 février 2019

 

Antoine Rigot

Antoine Rigot entre à l’Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini en 1977 où il reçoit une formation d’acrobatie et cascades burlesques ; il rencontre Agathe Olivier en 1979 et ensemble ils créent un “duo sur fil” avec lequel ils obtiennent en 1983 une Médaille d’Argent au Festival Mondial du Cirque de Demain.

Ils s’essayent au cirque traditionnel avec le Cirque Roncalli (1983-84). En 1985, ils sont contactés par Guy Laliberté pour créer un “nouveau” cirque : Le Cirque du Soleil (1985-86).
De retour à Paris, Antoine croise le Théâtre de l’Unité dirigé par Jacques Livchine qui lui propose d’interpréter Quasimodo.

Cette rencontre avec le théâtre permet à Agathe et Antoine de créer sur le fil L’Histoire du Soldat de Ramuz et Stravinski. Ce spectacle a été monté avec Ars Nova, la Compagnie Foraine, le Théâtre de l’Unité et Agathe et Antoine dans les rôles de la princesse et du diable.
Puis, avec de drôles d’oiseaux, ils créent en 1990 La volière Dromesko. Pendant quatre ans, ils parcourent l’Europe avec ce spectacle.

En 1993, Agathe et Antoine reçoivent le Grand Prix National du Cirque. Ils précisent leur recherche : utiliser la maîtrise de l’art du fil au service de situations théâtrales et imaginent en 1994 pour le festival duo à Rennes, un spectacle où le fil - cette scène de 12 mm de diamètre qui traverse le plateau - symboliserait la complexité et la fragilité de la relation entre un homme et une femme… C’est avec László Hudi à la mise en scène et Carl Schlosser à la musique qu’ils entament cette recherche et créent Amore Captus qui tournera jusqu’en 1997.

Après l’aventure de Amore Captus, spectacle réalisé pour le plateau de théâtre, se manifeste l’envie de retourner sous le chapiteau, travailler dans son propre espace de spectacle, explorer la scénographie, la relation avec le spectateur, inviter quelques complices et amis pour partager l’aventure.

Agathe et Antoine fondent alors la compagnie Les Colporteurs, collectif d’artistes utilisant les disciplines du cirque, de la danse contemporaine, du théâtre, l’univers musical et les techniques de la scénographie. László Hudi les rejoint, ils créent ensemble Filao en décembre 1997, travail de situations imaginées à partir du roman d’Italo Calvino Le baron perché. Un chapiteau est conçu et fabriqué en parfaite harmonie avec les agrès qu’il recouvre. Filao a été représenté 230 fois entre décembre 1997 et juillet 2000, en France, Espagne, Autriche, Allemagne, Belgique et aux Etats Unis.

Parallèlement au projet Le Metamorfosi avec Giorgio Barberio Corsetti, Les Colporteurs ont créé en 2003 un nouveau spectacle, mise en scène par Antoine Rigot. Diabolus in musica, librement inspiré d’une nouvelle de M.Boulgakov, met en scène un monde pris dans les rouages d’une machinerie diabolique, des personnages au bord de la folie, dans un univers tragi-comique se mariant parfaitement à celui du cirque, alliant poésie et monstrueux. Ce spectacle, créé pour les plateaux de théâtre, sera en tournée en 2004.

Les Colporteurs développent par ailleurs un projet d’implantation de la compagnie en Ardèche, à Bourg Saint Andéol. Ils co-dirigent avec l’équipe des Nouveaux Nez le projet d’Institut des Arts du Clown, qui est aujourd’hui en phase de préfiguration et dont l’activité a d’ores et déjà démarré, en attendant la construction d’un lieu de travail, de résidence et de formation.

En 2007, sur une sculpture-structure de 3 fils auto-tendus baptisée l'Etoile sont imaginées deux duos pour l'espace public : Tarina, une petite histoire intime, et Hautes pointures, petite comédie burlesque,En parallèle, Antoine s'engage dans un projet intimiste et crée en octobre 2009 Sur la route…. Ce spectacle s'inscrit dans la recherche qu'il mène depuis son accident  : la réinvention d'un langage qui lui permette de poursuivre son parcours d'artiste. La tournée de plus de 120 dates se poursuit actuellement.

Curieux et toujours prêt pour de nouvelles aventures, Antoine goûte également à l'univers de l'art lyrique. En octobre 2004 il assiste Giorgio Barberio Corsetti dans la mise en scène d'artistes de cirque dans un opéra contemporain composé par Gualtiero Dazzi, Le luthier de Venise, au Théâtre du Châtelet.

Plus récemment, c'est Joël Pommerat qui lui propose d'interpréter “the man with the long hair”, dans Thanks to my eyes, une adaptation pour l'opéra de sa pièce Grâce à mes Yeux dont la composition a été commandée à Oscar Bianchi pour l'ouverture du Festival lyrique d'Aix-en-Provence en 2011.

Agathe et Antoine sont invités en 2012 par le Cirque du Soleil (Montréal, Canada) pour concevoir un numéro de quatre fils, intégré à la création Amaluna.

Début 2014, Salto Mortale un film sur l’histoire d’Antoine Rigot à travers son travail de création sortira en salles. Le réalisateur Guillaume Kosakiewiez a suivi Antoine pendant deux ans jusqu’ à la création du Bal des Intouchables.

Avis du public : Antoine Rigot

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS