Alexandre Simon

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Jann Gallois - Quintette

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Chaillot - Théâtre national de la Danse Paris | du 29 mars au 04 avril 2018 | Durée : 50 minutes
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine, Hip-hop, Sélection Danse
RESERVER

À partir de 41 €

Jann Gallois - Quintette jusqu'à 18% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 03 au 04 février 2018 | Durée : 50 minutes
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine, Hip-hop, Sélection Danse
RESERVER

À partir de 25,50 € , 21 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Seul dans Berlin

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nanterre - Amandiers Nanterre | du 29 janvier au 02 février 2014 | Durée : 4h15 avec 2 entractes
CONTEMPORAIN, Allemand, En langue étrangère

Spectacle terminé depuis le 02 février 2014

 

Alexandre Simon

Alexandre Simon est né en 1963 à Genève. Ses expériences multimédias débutent en 1986 au sein du groupe Ka, cette collaboration s’est poursuivie jusqu’en 1992 et a donné naissance à cinq spectacles. Durant la même période, il présente plusieurs expositions photos dont : Comme si la mort nourrissait le rêve à Saint-Gervais , Genève.

  • Créations vidéo et audiovisuelle pour la scène

Dès 1993, il commence à créer des dispositifs vidéos pour la danse la musique et le théâtre  :

Il collabore avec Fabienne Abramovich sur La Danse des Aveugles, puis Trois impressions sur l’exil et enfin Turbulences libre et stable jusqu’en 2001.

En 1995, Carlo Brandt fait appel à lui pour Check-Up, d’après des textes d’Edward Bond, photographies de Jean Mohr créé au Théâtre Saint-Gervais, Genève, ce spectacle tourne en Belgique, en France au Théâtre National de la Colline, Paris, et passe au Festival d’Avignon.

Cette collaboration se poursuit en 1999 avec Howl, d’Allen Ginsberg lu par Carlo Brandt, musique de Gabriel Scotti.

En 2001, il crée la vidéo pour Avanti, spectacle de Barbara Nicollier produit par le Théâtre de Vidy-Lausanne avec Carlo Brandt, et une musique de Gabriel Scotti, joué au Théâtre National de la Colline, Paris.

En 2002, il réalise deux vidéos montrées au Centre Culturel Suisse, Paris, Le ceneri di Gramsci, Avanti ! et Il pianto della scavatrice de Pier Paolo Pasolini, avec la voix de Carlo Brandt et la musique de Gabriel Scotti d’après le spectacle Avanti !

En 2003, il collabore comme VJ avec les Young Gods. Il travaille la même année avec Orélie Fuchs sur L’Acteur dit : où il tient la caméra et crée le montage et le dispositif vidéo.

En 2004, il réalise et diffuse la vidéo d’Essaim d’Antonio Negri, mis en scène par Barbara Nicollier avec Evelyne Didi et la musique de Gabriel Scotti. Ce spectacle a été joué au Théâtre de Vidy-Lausanne et au Théâtre National de la Colline, Paris.

En 2005, il crée la vidéo pour Richard III de William Shakespeare à la Comédie de Genève. Cette pièce est mise en scène par Maya Boesch pour qui il a déjà travaillé en 2004 dans Lui pas comme lui d’Elfriede Jelinek.

En 2006, il a conçu, réalisé et diffusé la vidéo d’Eidos, chorégraphie de Noémie Lapsezon, créé en 2006 à Genève qui sera suivi d’une tournée en France, Italie, Tunisie et en Amérique du Sud.

En marge de ces activités pour le spectacle, il ne cesse de développer son travail personnel, ainsi réalise-t-il plusieurs films d’artistes avec Maya White, musique de Gérard Burger de 1997 à 1999.

Il est aussi à l’origine du projet Avec, partition créée à partir de poèmes de Guillevic, en collaboration avec Jacques Demierre, cette pièce musicale a été éditée et jouée à Paris en 2000 puis à Genève en 2002.

Parallèlement au spectacle Avanti !, il monte avec Barbara Nicollier Festgeschlossen, installation vidéo, texte de Charlotte Beradt dit par Alain Françon, Pierre-Félix Gravière et Carlo Brandt, espace sonore de Gabriel Scotti, montrée au Théâtre National de la Colline, Paris.

Depuis 2005, il crée avec les compositeurs Marcello Silvio Busato, Vincent Haenni et Gabriel Scotti et l’auteur Françoise Ascal une série de mix vidéo Esquisse I–IV qu’il présente au Kunstsalon Wilde Gans, Berlin, au Mapping Vjing Festival et au Théâtre du Galpon, Genève.

Parallèlement il travaille sur une série de films sur l’architecture du pouvoir dont le premier volet, Tempelhof accompagné d’une composition sonore de Marie Chartron a été également présenté à Berlin et à Genève. Sa dernière réalisation personnelle, Promenade, est une courte vidéo accompagnée d’un texte et d’une composition de Cosima Weiter.

En 2014, il joue dans Seul dans Berlin d'après le roman de Hans Fallada, m.e.s Luk Perceval

Avis du public : Alexandre Simon

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS