Actuellement à l’affiche : Alexandra Badea

A la trace jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Colline (Théâtre National) Paris | du 02 au 26 mai 2018 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN, Coups de coeur, Sélection Evénement
RESERVER

À partir de 16,50 €

 

Prochainement à l’affiche

L.F.O. (low frequencies oscillations) jusqu'à 33% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Ouvert Paris | du 29 au 30 mai 2018 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN, Festival, Performance, Zoom à Théâtre Ouvert
RESERVER

À partir de 4 € au lieu de 6 €

Points de non-retour jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Colline (Théâtre National) Paris | du 19 septembre au 14 octobre 2018
CONTEMPORAIN, Pièce historique
RESERVER

À partir de 16,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Mondes

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Cité Internationale Paris | du 15 au 23 mars 2018 | Durée : 50 minutes
CONTEMPORAIN, Politique, Sélection Pièce d'actualité, Théâtre musical

Spectacle terminé depuis le 23 mars 2018

 

Alexandra Badea

« J’écris en français car c’est là où je vis. Le français est la langue dans laquelle j’ai pris moi-même la liberté de dire les choses qui me dérangent. C’est la langue de ma colère et de ma liberté partagée. » Alexandra Badea

Alexandra Badea est metteur en scène, scénographe et auteur. Née en Roumanie en 1980, elle suit une formation de metteur en scène à l'Ecole nationale supérieure d'Art dramatique et cinématographique I. L. Caragiale à Bucarest. Elle vit à Paris depuis 2003.

En 2003 Alexandra Badea reçoit pour la mise en scène de Lebensraum de Israël Horowitz, le Prix du meilleur spectacle au Festival de Piatra Neamt et le Prix pour la virtuosité dans l’expression d’une idée contemporaine au Festival des Jeunes metteurs en scène de Buzau.

Depuis 2005, elle est artiste associée à La Compagnie Europ’artes et met en scène Fuck, you, Eu.ro.Pa ! de Nicoleta Esinencu, Espaces d’une nuit blanche création collective, 4.48 de Sarah Kane, La femme comme champ de Bataille de Matei Visniec, Histoires de Famille de Biljana Srbljanovic.

A l’initiative de la CITF, elle participe à la Mission Pépinières à Projets en juillet 2007 en Avignon. Au printemps 2008, elle crée 69 de Igor Bauersima (entrée au répertoire) au Théâtre national de Timisoara et Le Complexe Roumanie de Mihaela Michailov (Prix Uniter 2007 pour la meilleure pièce) au Théâtre national I. L. Caragiale à Bucarest.

En août et septembre 2008, elle est respectivement en résidence d’écriture au Tarmac des auteurs au Congo-Kinshasa et à Iasi en Roumanie où elle écrit Immigration jetable et 4*4 (dont elle signe l’installation / performance). À l’automne 2008, elle est artiste en résidence au Centre international d’accueil et d’échanges des Recollets à Paris.

En mars 2009, elle crée Comment Barbie traverse la crise économique de Mihaela Michailov (entrée au répertoire) au Théâtre national de Timisoara. En septembre 2009, elle crée son texte Contrôle d’identité au Tarmac de la Villette. En octobre 2009, elle collabore avec l’auteur Sonia Chiambretto au Festival ActOral à Marseille.

Ele a écrit une quinzaine de pièces de théâtre (Burnout, Pulvérisés, Europe connexion, Extrêmophile, Breaking the news, À la trace...) , deux romans (Zone d’amour prioritaire, À la frontière de ton territoire) et plusieurs scénarii pour le cinéma.

La plupart de ses textes sont publiés chez l’Arche Éditeur, adaptés pour France Culture et traduits et joués dans plusieurs langues étrangères.

En 2018 elle présente au Théâtre National de la Colline deux nouveaux textes : À la trace (mise en scène Anne Théron) et Points de non-retour (une trilogie à partir des récits manquants de l’histoire de la France) dans sa propre mise en scène.

Elle reçoit le Grand Prix de littérature dramatique du CNT pour Pulvérisés en novembre 2013.

Avis du public : Alexandra Badea

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS