Alejandra Radano

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Elle jusqu'à 14% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Athénée Théâtre Louis-Jouvet Paris | du 07 au 24 mars 2018 | Durée : 1h10
COMEDIE & BOULEVARD, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 40 € , 34,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Déshonorée

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Rond-Point Paris | du 20 mai au 19 juin 2016 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 19 juin 2016

 

Alejandra Radano

Née à Buenos Aires, en Argentine.

Quand elle était jeune, très jeune, elle étudiait le piano, le chant, la peinture, la danse, la littérature et se consacrait au music-hall et au théâtre musical.

Par son travail unanimement reconnu au théâtre, au cinéma et à la télévision, Radano est l’une des artistes les plus complètes dans le milieu argentin et le personnage féminin le plus important dans la comédie musicale nationale de ce moment.

Elle joue en décembre 2002 dans la comédie musicale Concha Bonita d’Alfredo Arias au Théâtre National de Chaillot à Paris, avec Catherine Ringer, spectacle qui la consacre définitivement.
Elle étudie la technique vocale, le théâtre avec notamment Rubens Correa, Julio Chaves et Inda Ledesma et la danse (jazz, classique et tango). Au théâtre, elle joue dans Chicago (2000/01, Théâtre Opéra, dirigé par Walter Bobbie) ; Canciones Degeneradas (2002, Librairie Gandhi) ; Tango Reviu (1999/2000, Foro Gandhi et Théâtre Pigalle Recoleta) et La Bella y la Bestia (1998/99, Théâtre Opéra dirigé par Keith Batten et Dan Mojica).

De plus elle est chanteuse soliste dans Cassano Dancing (1997, Théâtre Métropolitan dirigé par Ricky Pashkus) ; elle joue les rôles de Agilorum et Golfatriz dans Cats (1993, Théâtre Lola Membrives, dirigé par Jeff Lee) ; et dans Dracula, El Musical de Pepe Cibrian Campoy où elle interprète le rôle de Ninette (1991/92, Théâtre Radio City Mar del Plata) et celui de Lucy (1994, Stadium Luna Park).

Elle est nominée en 1992 au Prix Etoile de mer comme révélation pour son rôle dans Dracula, El Musical. Auparavant, elle a également été nominée aux prix Ace et Trinidad Guevara comme meilleure actrice dans la comédie musicale Chicago.

Au café concert, elle participe à Dimelo al oido (1999), El Oraculo de Tortonesia (2000, de et avec Humberto Tortonese) et en particulier à Refresco rosado (2000).

En 2010 à Buenos Aires elle crée, dirige et interprète L’InHumaine spectacle de Musique-Synthétique inspirée par le discours du cinéaste Marcel L’Herbier.En 2013 elle joue dans El Tigre de et m.e.s. Alfredo Arias.

Elle a reçu le prix Konex en Argentine pour sa carrière dans la comédie musicale.

En tant qu’actrice de télévision, Radano participe aux programmes populaires 099 central (Canal 13, 2002), Culpables (Canal 13, 2001), Buenos vecinos (Telefé, 2001), Campeones (Canal 13, 2000), Trillizos (Telefé, 1999), Con Alma de Tango (Canal 9, 1995) et Los machos (Canal 13, 1994).

Au cinéma, elle joue en 1998 dans Frontera Sur de Gerardo Herrero, en 1997 dans Buenos Aires me mata de Beda Docampo Feijoo, en 1996 dans Cancion Desesperada de Jorge Coscia et dans Eva Peron de Juan Carlos Desanzo et en 1995 dans No te mueras sin decirme adonde vas de Eliseo Subiela.

Avis du public : Alejandra Radano

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS