Théâtre de la Renaissance

20, boulevard Saint Martin, 75010 Paris



À l'italienne

,

Bar

,

Grands boulevards



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Théâtre de la Renaissance

Les humains jusqu'à 24% de réduction

1
2
3
4
5
  • 5 avis
Théâtre de la Renaissance Paris | du 23 septembre 2022 au 15 janvier 2023
COMEDIE & BOULEVARD, Evénement, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 16,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Baptiste Lecaplain - Voir les gens

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Renaissance Paris | du 12 octobre au 26 novembre 2022
HUMOUR & CAFE THEATRE, One (wo)man show, Sélection Humour
RESERVER

À partir de 29 €

Guillermo Guiz - Au suivant

1
2
3
4
5
  • 13 avis
Théâtre de la Renaissance Paris | du 04 au 07 janvier 2023
HUMOUR & CAFE THEATRE, Coups de coeur, One (wo)man show
RESERVER

À partir de 27,20 €

Tanguy Pastureau n'est pas célèbre

1
2
3
4
5
  • 2 avis
Théâtre de la Renaissance Paris | le 12 décembre 2022
HUMOUR & CAFE THEATRE, One (wo)man show
RESERVER

À partir de 26,50 €

Renan Luce accompagné par Christophe Cravero

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Renaissance Paris | du 14 au 15 novembre 2022
MUSIQUE & DANSE, Tête d'affiche, Concert, Chanson française
RESERVER

À partir de 30,40 €

 

Anciennement à l’affiche

Titanic

1
2
3
4
5
  • 20 avis
Théâtre de la Renaissance Paris | du 01 juin au 06 août 2022
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Comédie musicale, Comédie dramatique

Spectacle terminé depuis le 06 août 2022

 

Photos & vidéos

Théâtre de la Renaissance

Consignes sanitaires
Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
  • Accueil du public

Le Théâtre de la Renaissance est un théâtre à l'italienne de 630 places.

Un bar vous acceuille une heure avant et une heure après la représentation. De nombreuses possibilités de restauration vous sont offertes à proximité du Théâtre.

Les places sont à retirer à partir d'une heure avant le début du spectacle.

Toute place achetée sur l'ensemble des dates est susceptible d'être placée en fauteuil, strapontin ou chaise en loge de la catégorie choisie.

Dans ce théâtre, les ouvreurs sont rémunérés au pourboire.

  • L'histoire du théâtre

En 1837, Victor Hugo et Alexandre Dumas obtiennent du Duc d'Orléans la création d'un nouveau théâtre. Ainsi naît la troupe du Théâtre de la Renaissance, installée « Salle Ventadour », dont l'ambition était d'offrir au Romantisme un cadre d’expression digne de son influence.

Son Inauguration, le 8 novembre 1838 avec la création de Ruy Blas, est un triomphe. Très vite, pourtant, les problèmes s’enchaînent. Et sous la pression de l’Opéra et de l’Opéra-comique le théâtre, qui jouait Delavigne, Dumas Père, Gérard de Nerval et Hugo avec une troupe menée par le grand Frédérick Lemaître, doit fermer ses portes le 23 mai 1841...

Ce n'est qu'après la guerre, en 1872, que l'architecte Charles Delalande, assistant de Charles Garnier, entame la construction d'une nouvelle salle, sur les décombres d'un restaurant incendié par les communards. Parfait exemple de théâtre à l'italienne, architecturalement très proche de l’Opéra, le théâtre de la Renaissance, s'intègre parfaitement à la nouvelle géographie théâtrale parisienne imposée par les grands travaux hausmanniens.

Achevé en huit mois seulement il se mue en salle à succès dés la première, le 8 mars 1873. Son prestige ne sera plus contesté et d'autres noms illustres lui seront associés : Feydeau en fut le secrétaire avant que n'y soit créée en 1886 Tailleur pour Dames, sa première pièce et son premier grand succès. Sarah Bernardt en assuma la direction de 1893 à 1899, y créant notamment Lorenzaccio de Musset. Lucien Guitry, directeur de 1902 à 1909, y fit faire à son fils Sacha ses premiers pas de comédien. En outre, le public parisien a pu y admirer Raimu, Arletty, Francis Blanche et Edwige Feuillère.

Fidèle au gout du public, la Renaissance continue d’être au rendez vous du public grâce à des comédies et des noms qui font les belles affiches. Ma sœur est un chic type avec Dominique Lavanant et Pierre Palmade, Un air de famille de et avec Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri (Molière de la meilleure pièce comique en 1995), Temps variable en soirée d’Alan Ayckbourn adapté par Michel Blanc (Nomination aux Molières de l’adaptation et de la pièce comique) avec Dominique Lavanant et Zabou Breitman, Après la répétition d’Ingmar Bergman avec Bruno Cremer et Anna Karina, Une chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams avec Cristiana Reali valut à Annik Alane et Georges Wilson les Molières des meilleurs seconds rôles en 2001.

Dans le même temps, les solistes aussi ont eu leur place comme les succès de Fabrice Luchini, Guy Bedos, Marc Jolivet, François Morel et Michel Boujenah le prouvèrent.

Tout récemment Nuit d’ivresse de et mis en scène par Josiane Balasko, avec Michele Bernier, Francis Huster puis Pascal Légitimus, Grosse Chaleur et Si c’était à refaire de Laurent Ruquier, Dernier Rappel avec Josiane Balasko et Cartouche, Les Amazones, 3 ans après, Le jeu de la vérité 2, Magiciens tout est écrit, Hors Piste et Panique au ministère complètent un programme, qui n’en finit pas de s’écrire.

Avis du public : Théâtre de la Renaissance

3 Notes

4 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(3)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

FABRICE B. (1 avis) 11 octobre 2021

Théâtre imcompible pour les plus grands Au dessus d'1m80, passé votre chemin IMPOSSIBLE de mettre ses jambes au bacon B1 1h40 plié en 2 PLUS JAMAIS CE THEATRE
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nicolas M. (1 avis) 05 octobre 2021

Les catégories seraient à revoir.... Nous avions voulu nous faire plus plaisir qu'à l'accoutumée en prenant pour la première fois des places catégories 1 et finalement, au 4 ème rang du 3eme étage, il était difficile de voir plus de 60% de la scène cachée par les personnes devant... Nous avions eu plus de chance sur des catégories moitiée moins chères. Dommage car la pièce était formidable (la dégustation)
0
0
1
2
3
4
5
Par

Pascale C. (5 avis) 17 août 2019

Trente degrés Trente degrés c'est la temperature de la salle... c'est gentil de distribuer des eventailsde papier ( efficaces pour éviter les malaises) mais' ce n'est pas suffisant : il va falloir ouvrir des fenêtres en coulisse, dans les couloirs où vous voulez mais on ne peut pas faire subir ça à des spectateurs. Il faut arrêter de nous prendre pour du bétail
0
0
1
2
3
4
5
Par

Pierre L. (1 avis) 16 octobre 2006

Théatre de la Renaissance Mis à part le fait que "Si c'ëtait à refaire", en dépit de l'absence de Régine, nous a fait passer un excellent moment, nous tenons, ma femme et moi à faire savoir au personnel du théatre, combien leur attention au handicap physique de ma femme nous a touché, surtout dans une ville encore bien indifférente à ce sujet [Je crois pouvoir me permettre de le dire, étant un Parisien pur sang né il y a plus de 75 ans, rue Lemercier]. Les faits: Devant le désarroi de ma femme qui marche difficilement avec deux cannes, à la vue des deux étages à gravir, deux jeunes [et musclés...] employés du Théâtre se sont emparés d'une chaise du bar au premier étage et sont venu offrir à ma femme de la monter "en cet équipage" sur deux étages, tels deux "Valets de Molière" Chapeau au théâtre" et merci de tout coeur...
0
0