Anciennement à l’affiche

Amis

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Michodière Paris | du 03 au 12 mars 2020
COMEDIE & BOULEVARD, Sélection Comédie, Comédie de moeurs, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 12 mars 2020

 

Michodière

  • Accueil du public

La salle est accessible aux personnes à mobilité réduite, merci de le préciser avant votre commande au 01 40 13 84 65 (pour vérification des disponibilités).

Le retrait des places s'effectue 1h avant le début du spectacle.

Le théâtre met à votre disposition un bar ouvert de 19h30 à 20h30.
Des restaurants vous accueillent à proximité du théâtre. Le théâtre Michodière vous recommande notamment " La Fontaine Gaillon " , place Gaillon.

Un vestiaire gratuit est à votre disposition.
Un service voiturier est à votre dispostion : 10€.

  • Historique du théâtre

A l'emplacement de l'hôtel de Lorge, vendu par lots, s'ouvre en 1778 la rue de la Michodière. A peu près à l'endroit où s'élevait jusqu'en 1690 la porte Gaillon de l'enceinte de Louis XIII, l'architecte Auguste Bluysen édifie en 1925 un théâtre dans le style Art Déco. Décorée par Jacques-Emile Ruhlmann, la salle rouge et or peut accueillir 900 spectateurs.

Inaugurée le 16 novembre 1925 sous la houlette de Gustave Quinson, elle est dirigée dès 1927 par les acteurs qui font le succès de ses spectacles : Victor Boucher, Yvonne Printemps, Pierre Fresnay, François Périer, avec des œuvres d'Edouard Bourdet, André Roussin, Jean Anouilh, Marcel Achard ou Françoise Dorin.

Avis du public : Michodière

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Fabrice L. (1 avis) 06 mai 2006

Michodière J'adore ce théâtre que j'ai découvert dans les années 90. J'y ai vu un certain nombre de pièces et j'ai lié une amitié avec une grande dame LINE RENAUD. Je salue également JULIEN, le gardien du temple, si toute fois c toujours lui qui veille. J'espère y retourner bientôt. VIVE LE THEATRE
0
0