Sylvain Porcher

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Racine par la racine jusqu'à 42% de réduction

1
2
3
4
5
  • 59 avis
Essaïon Paris | du 05 octobre 2022 au 28 juin 2023 | Durée : 1h15
CLASSIQUE, Coups de coeur, Avec les ados, Tragédie
RESERVER

À partir de 16,50 € au lieu de 28,50 €

Ressources humaines

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Les plateaux sauvages Paris | du 10 au 22 octobre 2022 | Durée : 1h25
CONTEMPORAIN, Société
RESERVER

À partir de 6 €

 

Anciennement à l’affiche

Racine par la racine

1
2
3
4
5
  • 59 avis
Essaïon Paris | du 22 octobre 2021 au 23 juillet 2022 | Durée : 1h15
CLASSIQUE, Coups de coeur, Avec les ados, Tragédie

Spectacle terminé depuis le 23 juillet 2022

 

Sylvain Porcher

Sylvain Porcher connaît sa première expérience théâtrale en 2005, à l’atelier théâtre de l’IUT d’Orsay, grâce auquel Il participera à un spectacle intitulé Départ (titre provisoire) en avril 2005.

Son DUT en poche, il délaisse l’informatique pour se consacrer entièrement à la scène. Il intègre la formule intensive de l’école de l’acteur Côté Cour, dirigée par Jean-Baptiste Berthon. Durant cette période, il va multiplier ses activités. Il participe à 10 courts-métrages dont notamment Rendez-vous (Réalisé en 2007 par Maxime Vayer), et Agnelle (réalisé en 2009 par Louise Darré, Laura Mariani et Maïté Schvan). Il réalise son premier court-métrage, La vie Dure avec Jan-Edouard Bruni et Maud Ribleur en 2009.

En novembre 2008, il met en scène Le Monte-plat d’Harold Pinter, pour la compagnie du Lapin dans la calandre, au centre culturel de Morangis (91).

Fin 2007, il entame l’écriture d’une pièce de théâtre avec Sébastien Chosson : En sursis, dont ils interprètent les deux personnages en septembre 2010, dans une mise en scène d’Anthony Binet.

Au printemps 2010, il interprète le rôle de l’Ami dans La noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, une création de la compagnie la Pièce Montée qu’il retrouvera en 2012 pour Pas un Kopeck, spectacle basé sur des pièces courtes de Tchékov (Les méfaits du tabac, Une demande en mariage et l’Ours),et Albatros de Fabrice Melquiot ainsi qu'en 2013 pour La Grande Entreprise, d'Anthony Binet. Cette même année, il retrouve la compagnie du Lapin dans la calandre pour Anatole Felde de Hervé Blutsch.

En 2014, il revient à la mise en scène avec Le Canard Bleu d'Hervé Blutsch.

Avis du public : Sylvain Porcher

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS