Richard Brinsley Sheridan

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Les rivaux

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Artistic Théâtre Paris | du 04 mars au 30 avril 2019 | Durée : 1h50
CLASSIQUE, Comédie romantique, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 30 avril 2019

 

Richard Brinsley Sheridan

Dramaturge et homme politique irlandais, il est né à Dublin le 30 octobre 1751 et mort le 7 juillet 1816 à Londres.

  • Jeunesse

Son père, Thomas Sheridan, fut directeur de théâtre, professeur d'élocution, conférencier, grammairien et c'est comme maître du beau langage qu'il se fait des relations dans la société. Sa mère est une nature plus fine, romancière et dramaturge, disparue très tôt lors d'un séjour du couple en France. Richard fréquente la Harrow School à Londres dans le but de devenir juriste, mais, en 1770, la famille s'installe à Bath, station thermale en vogue, centre des élégances et les enfants découvrent cet univers fascinant. Richard se promenait au milieu du beau monde, observait ses manières, écoutait ce qui se disait. C'était toute une éducation, et l'on a pu dire de lui qu'il était diplômé de l'Université de Bath...* Sheridan commence à s'intéresser au théâtre mais ce qui attira l'attention sur lui fut l'aventure romanesque qui unit son destin à la jeune chanteuse Elisabeth Linley et dont il s'est largement inspiré pour écrire Les Rivaux. Il aura en effet fallu un enlèvement, un mariage secret en France, un scandale, deux duels avec un autre prétendant, une retraite forcée de Sheridan, blessé par balle, à la campagne, pour que les relations puissent reprendre avec la relative bénédiction des familles et que le mariage soit enfin célébré en 1773, un an après l'union clandestine. Sheridan réussit à faire promettre à Elisabeth, en l'épousant officiellement, de ne plus se produire en public et s'engage en contrepartie à ne pas toucher à l'héritage d'un premier fiancé âgé n'ayant pas survécu. De ces années romanesques, il tire sa première pièce, The Rivals qu'il produit à Covent Garden en 1775. Après quelques remaniements les représentations connaissent un succès. Cette pièce établit immédiatement la réputation d'auteur du jeune homme. Il prend la direction du théâtre Drudy Lane en 1776 et ne la cèdera à son fils qu'en 1806.

  • OEuvre

The Rivals (créé le 17 janvier 1775)
St Patrick's Day (créé le 2 mai 1775)
The Duenna (créé le 21 novembre 1775)
A Trip to Scarborough (créé le 24 février 1777)
L'École de la médisance (The School for Scandal) (créé le 8 mai 1777)
The Camp (créé le 15 octobre 1778)
The Critic or A Tragedy Rehearsed (créé le 30 octobre 1779)
The Glorious First of June (créé le 2 juillet 1794)
Pizarro (créé le 24 mai 1799)

  • Politique

Entré au Parlement en 1780 avec le soutien de Georgiana, duchesse du Devonshire, ce grand orateur y restera jusqu'en 1812. À sa mort, plus ou moins dans le dénuement, Sheridan fut cependant enterré, grâce à ses amis Thomas Moore et Lord Byron, dans le Coin des poètes de l'abbaye de Westminster : entre les statues de Shakespeare et d'Addison, tout près de David Garrick et du Dr. Johnson, non loin de Charles Dickens, Thomas Hardy ou Rudyard Kipling. Comme si l'on avait voulu marquer que, malgré ses ambitions politiques, c'est bien parmi les écrivains de son pays que se range Richard Brinsley Sheridan, et qu'il figure parmi les plus grands.*

* Introduction à The School for scandal / L'École de la médisance, édition bilingue Aubier Flammarion

Avis du public : Richard Brinsley Sheridan

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS