Prochainement à l’affiche

40° sous zéro, l'homosexuel ou la difficulté... + Les quatre jumelles jusqu'à 33% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Le Monfort théâtre Paris | du 31 mai au 13 juin 2021 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

40° sous zéro, l'homosexuel ou la difficulté... + Les quatre jumelles

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de Châtillon Châtillon | le 28 février 2020 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 28 février 2020

 

Olivia Dalric

  • Formation

Formée à l’École du Studio d’Asnières-sur-Seine, elle entre en 1999 dans la Compagnie dirigée par J.L. Martin-Barbaz. Elle découvre à l’école internationale Jacques Lecoq entre autres le jeu masqué.

  • Théâtre

Dès 1996, sous la direction de Yves Steinmetz et de Claude Mathieu, elle joue dans Le Songe d’une Nuit d’Été de William Shakespeare, puis dans Le cercle de Craie caucasien de Brecht, mis en scène par Steinmetz.

En 1998, elle joue dans Les Femmes savantes de Molière mis en scène par Claude Cortesi, puis joue dans Electre de J. Giraudoux m.e.s Jean Dalric.

En 1999, elle joue Le Mariage forcé de Molière m.e.s par Alicia Le Breton, et La Peur des Coups de Courteline m.e.s par Éric Charon pour la compagnie L’Omnibus au Théâtre Déjazet.

En 2000, on a pu la voir dans La Tempête de Shakespeare dirigée par Patrick Pelloquet, puis dans Cinna de Corneille m.e.s par Jean-Claude Drouot au Festival d’Avignon, en 2003 dans Sganarelle ou le Cocu imaginaire de Molière dirigé par Lionel Gonzales.

En 2004, elle retrouve Jean-Claude Drouot pour Le Paradis sur Terre de E. Dumez au Théâtre du Rond-Point. Puis elle retrouve Patrick Pelloquet pour La Cagnotte d’Eugène Labiche.

En 2007, elle joue dans Le Mandat de Nicolaï Erdman, m.e.s. Stéphane Douret.

Elle joue dans Le Cercle de Craie Caucasien de Brecht et dans Les Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare, aux rencontres internationales de Haute-Corse dirigée par Robin Renucci.

En 2007, elle joue au Théâtre 13 à Paris dans Le Mandat de N. Erdman mis en scène par Stéphane Douret. En 2009, elle rencontre Omar Porras et le Teatro Malandro et joue Madame Géronte dans Les Fourberies de Scapin de Molière, L’Eveil du Printemps de Wedekind, La Dame de La Mer d’Ibsen, et La Visite de la Vieille Dame de Dürrenmatt.

En novembre 2014, elle participe à la première création du Munstrum Théâtre, L’Ascension de Jipé à La Filature de Mulhouse. Récemment, elle a joué dans Me Taire de Sylvain Levey mis en scène par Olivier Letellier, créé au Théâtre National de Chaillot, aujourd’hui en tournée. Parallèlement, elle crée avec sa soeur un spectacle sur le conte de Cendrillon et la musique de Prokofiev.

Bientôt, elle rejoindra l’équipe de Ceux qui errent ne se trompent pas de Kevin Keiss mis en scène par Maëlle Poésy pour la suite de l’aventure.

Avis du public : Olivia Dalric

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS