Marie-Pascale Osterrieth

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Michèle Bernier - Vive demain !

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Variétés Paris | du 17 janvier au 20 avril 2019 | Durée : 1h30
HUMOUR & CAFE THEATRE, One (wo)man show, Sélection Evénement, Sélection Spectacle à partager, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 18 €

 

Anciennement à l’affiche

Les Jumeaux - On n'est pas là pour vendre des cravates

1
2
3
4
5
  • 3 avis
L'Archipel, Théâtre et Cinéma Paris | du 28 septembre 2017 au 13 janvier 2018 | Durée : 1h15
HUMOUR & CAFE THEATRE

Spectacle terminé depuis le 13 janvier 2018

 

Marie-Pascale Osterrieth

Après ses études en réalisation cinéma et télévision, suivies d’une incursion en scénographie et costumes, Marie Pascale Osterrieth se lance dans la production cinéma aux côtés du réalisateur belge Jean-Jacques Andrien pour le film Le grand paysage d’Alexis Droeven avec Nicole Garcia et Jerzy Radziwilowicz. Elle poursuit avec une dizaine de productions internationales dont Genesis de l’indien Mrinal Sen, Dingo de l’australien Rolf de Heer avec Miles Davis et Australia de Jean-Jacques Andrien avec Fanny Ardant et Jeremy Irons.

Elle part ensuite rejoindre Roger Planchon pour lancer la structure d’investissement Rhône-Alpes Cinéma puis entre à TF1, chargée des choix artistiques pour les coproductions cinéma et le développement de scénarios. C’est là qu’elle rencontre Michèle Bernier et qu’elle décide de se lancer dans le théâtre avec elle en créant Le démon de midi, spectacle qu’elle adaptera et réalisera par la suite au cinéma.

Avec Michèle, suivront Dolores Claiborne, d’après Stephen King, Et pas une ride ! co-écrit avec elle, Je préfère qu’on reste ami de Laurent Ruquier, Je t’ai laissé un mot sur le frigo d’Alice Kuipers avec sa fille Charlotte Gaccio, Folle Amanda de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy.

Parallèlement, Marie Pascale met en scène des spectacles d’humoristes tels Les Bodin’s, Jean-Luc Lemoine, Les Décaféinés ou Les Jumeaux.

En théâtre, elle signe également la mise en scène de La faute d’orthographe est ma langue maternelle de Daniel Picouly, Énorme ! de Neil LaBute, et Partie en Grèce de Willy Russel.

En Italie elle met en scène Tonino a testa in giù de Michele De Virgilio et Gli impiegati dell’amore d’après la pièce Célibataires de David Foenkinos.

Avis du public : Marie-Pascale Osterrieth

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS