Jérémie Kisling

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Et toi, t'es là pour quoi ?

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Guichet Montparnasse Paris | du 15 mars au 12 mai 2019
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 12 mai 2019

 

Jérémie Kisling


Un premier album Monsieur Obsolète parait en 2003, immédiatement couronné de succès (meilleure vente artiste suisse romand, 4 clés Télérama, prix découverte de l'académie Charles Cros, prix de la chanson romande, Talent RTL...), la presse souligne la qualité d’auteur / compositeur atypique de ce nouveau talent qui s’est créé un univers à la fois mélancolique, drôle et envoûtant.

En 2005 sort un second album Le Ours, l’artiste confirme sa singularité dans le choix des thèmes et leur interprétation ainsi que par l’originalité des arrangements et des compositions qui lui ouvre des portes sur d’autres pays, la hollande, la Belgique, le Canada où cette pop d’expression française séduit la presse.

Il est comparé à Dick Annegarn, Rufus Wainwright, Alain Souchon et présenté comme la révélation francophone de l’année au Canada. -M- (Mathieu Chédid), Carla Bruni, Julien Clerc, Thomas Fersen, Bénabar, Clarika ne s'y trompent pas en l'invitant à se produire en première partie de leurs spectacles parisiens.

Jérémie co-signe parallèlement un titre avec Hubert Félix Thiefaine sur son dernier album.

Les médias suivent le pas, l’album et le spectacle en découlant sont applaudis par Télérama (Philippe Barbot - 3 clés), Libération (Ludovic Perrin), Le Nouvel Obs, Le Figaro (Bertrand Dicale), La Vie, A Nous Paris, Platine… Le titre Le ours et la hirondelle est sélectionné sur la compilation Collector’s Libération que le quotidien national français sort en 2006.

En 2007/2008, Jérémie Kisling enregistre son troisième album sous la houlette de Ian Caple, magicien du son, ayant notamment travaillé sur les albums de Tricky, Tindersticks, Alain Bashung, Yann Tiersen pour ne citer qu’eux.

En 2010, nouvel album pour lequel il fait appel à ses complices de la première heure : Raphaël Noir, Grégory Wicky et Jean Rochat et pour renforcer l’accent pop internationale, Ian Caple l’entoure de pointures anglosaxonnes : John Tonks (batterie - Neneh Cherry, Tricky, Duran Duran…) ; Dan Mc Kinna (Basse - Ben’s Brothers, The Jeevas) et Terry Edwards (Sax. et trompette - Tom Waits, P.J. Harvey, Nick Cave, Madness…). Cet album comprend un duo avec la chanteuse française Emily Loizeau (Fargo records). Il est déjà sorti le 4 mai 2009 chez lui, en Suisse, où il est rentré n°1 des ventes en Fnac.

Avis du public : Jérémie Kisling

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS