Actuellement à l’affiche : Charles Gounod

Les plus beaux airs d'opéra, Ave Maria jusqu'à 28% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Eglise Saint-Julien Le Pauvre Paris | du 01 septembre 2019 au 02 janvier 2020
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 14,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Les plus belles musiques classiques pour violoncelle et piano jusqu'à 28% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Eglise Saint-Julien Le Pauvre Paris | du 06 octobre au 15 décembre 2019
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 14,50 €

Gounod - Roméo et Juliette jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 01 avril 2020
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique, Opéra, Sélection Musique
RESERVER

À partir de 33,50 € au lieu de 39 €

 

Anciennement à l’affiche

Les plus belles musiques classiques pour violoncelle et piano

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Eglise Saint-Julien Le Pauvre Paris | du 16 avril 2017 au 16 juin 2019
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique

Spectacle terminé depuis le 16 juin 2019

 

Charles Gounod

Charles Gounod (né à Paris le 17 juin 1818, mort à Saint-Cloud le 17 octobre 1893). Elève d'Halévy, de Lesueur et de Paer, Prix de Rome, il séjourne d'abord en Italie où il découvre la musique de Palestrina et de Bach, mais aussi celle de Lully, Gluck, Mozart et Rossini. L'amitié qui le lie à Lacordaire, le futur grand orateur dominicain, et à Charles Gay, le futur évêque de Poitiers, déclenche chez lui une crise mystique, qui lui fait un temps envisager de devenir prêtre.

Son vœu ne se réalise pas, mais il reste imprégné d'un profond sentiment religieux, qui marque toute son œuvre et, en particulier, ses messes et ses oratorios (Messe solennelle de Sainte Cécile, Messe du Sacré-Cœur, Tobie, Mors et vita, etc). En 1839, il remporte le Grand Prix de Rome pour sa cantate Fernand. Dans le domaine lyrique, outre Mireille, on lui doit des opéras (Sapho en 1851, Faust en 1859, Roméo et Juliette en 1867, etc) et des opéras-comiques (Le Médecin malgré lui en 1858, La Colombe en 1866).

Si Gounod reste surtout réputé pour ses opéras, il composa également deux symphonies et une Petite symphonie pour neuf instruments à vent (1885), de nombreuses mélodies sur des poèmes d'Alfred de Musset ou Victor Hugo, telles Venise, Ô ma belle rebelle, D'un cœur qui aime ou L'Absent qu'il a écrit lui même.

Avis du public : Charles Gounod

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS