Faust

Théâtre le Ranelagh , Paris

Du 15 décembre 2016 au 26 mars 2017
Durée : 1h25

CLASSIQUE

,

Coups de coeur

,

Sélection Mythe sur scène

Une version resserrée, dynamique et fidèle du chef d’œuvre de Goethe, accompagnée au piano, avec six comédiens évoluant dans un décor d’escaliers et de lumière, au service d’un mythe fantastique.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 26 mars 2017

 

Photos & vidéos

Faust

De

Johann Wolfgang von Goethe

Adaptation

Ronan Rivière

Mise en scène

Ronan Rivière

Avec

Aymeline Alix

,

Anthony Audoux

,

Léon Bailly

,

Laura Chétrit

,

Romain Dutheil

,

Olivier Lugo

,

Olivier Mazal

,

Ronan Rivière

,

Jérôme Rodriguez

,

Jean-Benoît Terral

  • Le pacte

Dans son cabinet de travail, au clair de lune, Faust s’emporte contre lui-même. Alors qu’il s’apprête à mettre fin à ses jours, Méphistophélès, un être surnaturel, apparaît et lui propose un pacte : s’il parvient à lui redonner le goût de la vie, alors Faust consentira à lui offrir son âme. Ranimé par une nouvelle jeunesse, Faust tombe fou amoureux d’une jeune fille : Marguerite, et s’engage dans un tourbillon romantique et fantastique où il s’abîme et se retrouve.

Une version resserrée, dynamique et fidèle du chef d’œuvre de Goethe, accompagnée au piano, avec six comédiens évoluant dans un décor d’escaliers et de lumière, au service d’un mythe fantastique.

  • Une oeuvre rare

Elle réussit à allier une poésie pure et une intrigue pleine de rebondissements. Un des couples les plus mythiques de la littérature, Faust et Marguerite, émerge de cette œuvre folle, qui renouvelle aussi l’image populaire du diable par la figure de Méphistophélès. J’ai voulu, comme je l’avais fait sur le Revizor, en faire une réduction qui la simplifie et lui rende sa popularité sans en trahir l’esprit ni la plume.

Mon objectif est de présenter une version de Faust accessible, qui en resserre l’intrigue et met en lumière l’humour, le romantisme échevelé et les multiples actions. Je veux montrer que c’est une œuvre vivante, puissante et enlevée, sublimée par la traduction de Gérard de Nerval. J’ai pris le pari d’un univers étrange et symbolique, dans une ambiance expressionniste.

Un escalier, dont les marches sont en bois usé et l’armature en acier, mène vers l’obscurité. Il forme des angles, des espaces, et crée un labyrinthe manipulé par Méphistophélès pour perdre Faust et Marguerite… La pièce est accompagnée et ponctuée par un piano arrangé par le compositeur pour produire une alternance de musique pure et de bruits sourds, à l’aide de mécanismes, de feutres et de pédales.

Le pianiste devient une créature du diable, instigateur de l’action. Méphistophélès lui-même plonge à la fin dans le piano pour gratter, frotter et faire crisser les cordes, et faire vaciller ainsi le couple damné dans la folie. Nous passons des ténèbres à la lumière sans qu’on s’en rende compte, comme si le diable lui-même jouait avec le soleil et la lune. Des passages de faisceaux étroits et obscurs à des lumières plus larges et plus soutenues entraînent le public dans un labyrinthe de lumière. Elle crée des apparitions, des disparitions, des sensations de flottement ou d’envol. Elle donne le sentiment que la pièce se passe par une chaleur étouffante qui accentue la folie et le drame des personnages. Ils ne dorment plus, le diable les brûle déjà.

Avec des dispositifs spéciaux, faits de ventilateurs et réflecteurs, jaillissent l’illusion soudaine des flammes et du vent. Plongés dans cet univers, les acteurs jouent à la frontière de la colère, de l’humour et de l’angoisse, oscillent entre une grande retenue et des débordements soudain. Ils passent d’une envie de créer à une pulsion destructrice, se perdent et se retrouvent tour à tour. Car l’ambition est de faire plonger avec nous le public dans l’hésitation du clair-obscur, dans le combat créatif des ténèbres et de la lumière.

Ronan Rivière

Avis du public : Faust

8 Avis

8 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(4)

Très bon


(3)

Bon


(1)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Philippe P. 19 mars 2017

    Faust Théâtre magnifique excellents acteurs le jeu de Méphistophélès est génial et l'accompagnement au piano parfait ; prix abordable en 1 ère »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Lise B. 25 février 2017

    Faust Le metteur en scène et les acteurs ont dépoussiéré cette œuvre de Goethe !! Leurs jeux subtils nous entraînent dans cette course folle !! Excellente soirée »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    ERIC G. 25 février 2017

    trés belle prestation prestation professionnelle . BRAVO à vous tous . »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Marie-Pierre V. 19 février 2017

    Bons acteurs, très belle introduction, bon rythme, beaucoup de finesse, s'essouffle un peu à la fin, dommage! Mais un spectacle fort intéressant et original. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    CHRISTOPHE R. 19 février 2017

    Merci Méphisto ! La première moitié de la pièce est excellente, portée par un Méphisto enthousiasmant. Mise en scène très réussie. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    FrançoisB 11 février 2017

    FAUST Excellents acteurs »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Theo E. 01 février 2017

    Excellent Magnifique décor lumière et interprétation des comédiens. Léger et émouvant. Élégant. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Myriam K. 08 janvier 2017

    Un Faust à la portée de tous Une adaptation judicieuse, une très bonne performance des comédiens et un très bon piano qui donne le ton au drame! Magnifique. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • Spectacles consultés récemment