Anciennement à l’affiche

Pédagogies de l'échec

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Théâtre des Sources Fontenay-aux-Roses | le 18 novembre 2016 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 18 novembre 2016

 

Alain Timar

Après des études supérieures en France et un parcours dans diverses compagnies théâtrales, Alain Timar décide de s’installer à Avignon où il fonde le Théâtre des Halles qu’il dirige et anime depuis 1983. Il poursuit conjointement un travail de metteur en scène, de scénographe et de plasticien.

Il a signé plus de 46 mises en scène en France et à l’étranger, ainsi que de nombreuses expositions et installations. Ses créations Le jour où Nina Simone a cessé de chanter de Darina Al Joundi et Mohamed Kacimi et Je veux qu’on me parle d’après des oeuvres de Louis Calaferte sont en tournée nationale et internationale.

Des années d’un parcours singulier, patient et obstiné, balisé à chaque printemps par de nouvelles créations, par la découverte stimulante d’un nouvel écrivain ou la redécouverte d’un auteur de référence.

Si ses mises en scène sont pour le spectateur autant d’invitations aux voyages dans le temps (La grande roue de Vaclav Havel), dans l’histoire tragique et la mémoire douloureuse (O vous, frères humains d’Albert Cohen), dans la réalité sociale et l’exploitation économique (Signes particuliers tiré de La misère du monde de Pierre Bourdieu), dans la misère morale et la solitude (Rencontre de Peter Nadas), elles se présentent également comme des moments intenses et jubilatoires d’interrogation, de réflexion et de remise en cause.

Mariant méthodiquement le conceptuel et le sensuel, le personnel et l’universel, l’introspection intime et la vision politique, celle du citoyen engagé, Alain Timar continue de faire entendre une voix originale et singulière dans la création théâtrale française.

Il a été nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite (2008), Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres (2003) et Pro Cultura Hungarica (1990). En novembre 2014, il est nommé Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

Avis du public : Alain Timar

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire