Traviata, vous méritez un avenir meilleur

Rutebeuf , Clichy La Garenne

Le 20 février 2017
Durée : 1h50

CONTEMPORAIN

,

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

,

Opéra

,

Sélection Evénement

,

Théâtre musical

Benjamin Lazar met en scène les amours d'Alfredo et Violetta et entrelace théâtre, chant lyrique et musique. Avec six chanteurs -dont Judith Chemla- et sept instrumentistes. Une belle occasion de redécouvrir l'opéra de Verdi. En français et en italien surtitré.
Continuer la lecture

Spectacle complet

 

Photos & vidéos

Traviata, vous méritez un avenir meilleur

De

Judith Chemla

,

Florent Hubert

,

Benjamin Lazar

,

Giuseppe Verdi

Mise en scène

Benjamin Lazar

Direction musicale

Florent Hubert

Avec

Florent Baffi

,

Damien Bigourdan

,

Jérôme Billy

,

Renaud Charles

,

Elise Chauvin

,

Judith Chemla

,

Axelle Ciofolo

,

Myrtille Hetzel

,

Bruno Le Bris

,

Gabriel Levasseur

,

Sébastien Llado

,

Benjamin Locher

,

Marie Salvat

En français et en italien surtitré, tout public.

  • L'opéra au théâtre

Quand Giuseppe Verdi assiste au théâtre à La Dame aux camélias, il est immédiatement séduit par le drame d’Alexandre Dumas fils et décide de la transposer en opéra. Plus d’un siècle plus tard, le brillant trio Judith Chemla / Florent Hubert / Benjamin Lazar s’empare d’un des plus célèbres opéras pour le remettre au théâtre, son lieu de création original.

Alfredo Germont, jeune homme de bonne famille, tombe amoureux d’une courtisane, Violetta Valéry. Sincèrement amoureuse, Violetta abandonne son métier et se donne sans réserve à Alfredo. Cependant, le père d'Alfredo, au nom de la respectabilité bourgeoise, obtient d'elle qu'elle rompe avec son fils sans dévoiler le motif réel de sa décision. La tuberculose dont elle est déjà atteinte, reprend alors de plus belle… Plus tard, Alfredo apprend que Violetta n’a jamais cessé de l’aimer et a sacrifié son amour à la réputation de son amant. Saisi par le remords, il accourt à son chevet, mais trop tard : épuisée par la maladie, Violetta meurt dans ses bras.

Il ne s’agit là ni d’un opéra, ni d’une pièce de théâtre mais bien d’un mélange des deux. Cet entrelacement du roman et de l’opéra est au cœur de cette nouvelle création. On y retrouvera des extraits du roman de 1848, de la pièce de 1852, et d’innombrables références au « splendide XIXe siècle » comme le nommait André Breton. Ainsi, les robes et costumes sont décrits par les acteurs à partir de journaux de l’époque, avant d’apparaître sur scène. La fête naît autant dans les mots que dans les images et les sons.

Vous retrouverez les amours d’Alfredo et de Violetta dans une mise en scène liant théâtre, chant lyrique et musique. Les six chanteurs - dont Judith Chemla en Violetta - et les sept instrumentistes se partagent le même espace, rendant visibles le lien entre la musique et l'action, entre parlé et chanté, entre le français et l'italien surtitré.

  • La presse

«  Ce à quoi nous avons assisté (...) est de pure grâce, un moment magique, rare, où théâtre et musique – et humanité – empruntent le couloir ascendant d’un souffle unique. » Marie-Aude Roux, Le Monde, 23 septembre 2016

« Pour captiver et émouvoir avec un opéra aussi célèbre, il faut une mise en scène au cordeau et une équipe soudée. Benjamin Lazar dessine d'une main sûre le profil de chacun et règle au millimètre les déplacements sur le plateau. Chacun cumule les fonctions d'acteur, chanteur et musicien avec une fière aisance. (...) [Judith Chemla] restitue avec une bouleversante sensibilité cette femme qui comprend ce qui va lui arriver avec l'abnégation d'une martyre. » Philippe Venturini, Les Echos, 26 septembre 2016

« Le spectacle fluctue lui aussi : bien qu’estampillé verdien, il se permet des méandres musicaux et convoque d’autres figures, fonctionne par collage et assimilation. (...) A l’origine du projet, [Judith Chemla] y chante, joue la comédie et du piano, irradie le spectacle, fait pleurer le public. (...) Ecouter Chemla, brindille alourdie par la maladie, virevolter entre texte et parole donne une impression rare de ce que peut être la liberté sur une scène. » Guillaume Tion, Libération, 29 septembre 2016

  • Note d'intention

Un parfum entêtant et paradoxal de rêve et de réalité flote autour de La Traviata, comme si la vie et la mort de cette femme dite « dévoyée » semblaient à la fois plus réelles et plus insaisissables que celles des autres héroïnes lyriques. Ce parfum composé d'essences de fleurs rares, d'alcools, de médicaments, de peaux caressées, d'argent prétendument inodore, Giuseppe Verdi a réussi à en imprégner profondément son tissu musical, alors qu'il s'évaporait tout juste de l'histoire de la courtisane Marie Duplessis, morte en 1847, six ans avant la création de l'opéra à Venise.

Dans Traviata - Vous méritez un avenir meilleur, les spectateurs sont invités dans l'intimité de Violetta à voir de tout près le feu auquel elle se livre, parmi les convives de cette fête musicale et fantasmagorique où se mêlent théâtre et opéra, voix parlées et voix chantées, où la distinction entre instrumentistes et chanteurs se brouille, où Charles Baudelaire se trouve assis près de Christophe Tarkos et où chantent et meurent les fantômes de ce Paris en plein essor industriel dont nous vivons à présent l'avenir.

Benjamin Lazar

Avis du public : Traviata, vous méritez un avenir meilleur

5 Avis

5 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(4)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(1)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Annie C. 11 octobre 2016

    Traviata Une pure merveille! »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Marie-carmen C. 11 octobre 2016

    Comédiens excellents, musiciens exceptionnels et très belles voix »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Olivier A. 09 octobre 2016

    La frêle Judith est devenue une grande dame ! Son partenaire, Damien Bigourdan n'est pas en reste, et les mise en scène, scénographie et musiciens sont admirables. Quelle bonne soirée, et quel souvenir !!! Il faudrait de nombreuses reprises pour que plus de spectateurs puissent profiter de ce moment inoubliable. Merci ! »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Bruno V. 29 septembre 2016

    traviata partie chantée très bien la sauce "moderne" affligeant! prétentieuxs, inutile »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Jean-marie D. 25 septembre 2016

    Traviata Spectacle original émouvant et avec de l'humour »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • Spectacles consultés récemment