Prochainement à l’affiche

Quintette de Schumann jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Garde-Chasse Les Lilas | le 22 janvier 2017 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 10 € , 7,50 € pour les adhérents

Natalie Dessay et Philippe Cassard jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 14 mai 2017
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique, Récital, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 61 € au lieu de 71,50 €

 

Anciennement à l’affiche

London Philharmonic Orchestra - Schumann / Mendelssohn / Dvorak

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 14 novembre 2016
MUSIQUE & DANSE, Concert, Coups de coeur, Musique classique, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 14 novembre 2016

 

Robert Schumann

Né en 1810 d’un père libraire et d’une mère pianiste, Robert Schumann côtoie très tôt deux univers qui le passionneront durant sa vie entière : la littérature et la musique.

Sa formation musicale débute à l’âge de 9 ans par l’apprentissage du piano. Malgré de très certaines prédispositions conjuguées à un travail acharné, il juge sa progression trop lente et décide de concevoir un appareil destiné à assouplir son doigté pour plaquer de gigantesques accords. Le résultat est dramatique : en même temps qu’il lui cause une paralysie du majeur, il compromet sa carrière de concertiste. Restent alors comme perspectives la critique musicale et la composition.

C’est à l’adolescence qu’il découvre le drame poétique de Lord Byron. Le jeune homme de 18 ans note aussitôt dans son carnet : « Grande excitation intérieure - lecture au lit : Manfred de Byron - nuit effroyable. ». Il en composera la partition en 1849, sans doute l’année la plus productive de sa carrière. L’oeuvre est créée à Weimar en 1852, sous la baguette de Franz Liszt qui signe également la mise en scène. Hélas, Schumann n’en verra rien : victime de délires hallucinatoires dans le train qui le mène à l’évènement, il est contraint de rebrousser chemin.

La maladie mentale aura finalement raison de lui : le 27 février 1854, sorti en pantoufles et peignoir, il traverse Düsseldorf sous la pluie et se jette dans le Rhin. Secouru in extremis par des bateliers, il est interné dans un asile de la banlieue de Bonn duquel il ne sortira plus.

Avis du public : Robert Schumann

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire