Actuellement à l’affiche : Pierre Forest

Edmond jusqu'à 20% de réduction

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Théâtre du Palais Royal Paris | du 15 septembre 2016 au 08 janvier 2017
CONTEMPORAIN, Biopic, Pièce historique, Sélection Spectacle à partager
RESERVER

À partir de 15,50 € au lieu de 19 €

 

Anciennement à l’affiche

Les lois de la gravité

1
2
3
4
5
  • 13 avis
Théâtre Hébertot Paris | du 05 février au 12 avril 2015 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Coups de coeur, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 12 avril 2015

 

Pierre Forest

Courte biographie
Au théâtre

Au cinéma
À la télévision

Après avoir été pêcheur à la ligne et promeneur solitaire, Pierre Forest entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (classe Antoine Vitez) et, en partie épuisé par la longueur du nom de l’école, joue la comédie avec quelques amis rencontrés au gré de ses promenades.

Ces quatre dernières années, un goût certain pour le travail tonique et revigorant de Thomas Le Douarec qui nécessite beaucoup de souffle. C’est qu’ils sont jeunes et sportifs, ces acteurs rencontrés dans Le Cid de Corneille, dans Obaldiableries, dans Du vent dans les branches de sassafras et maintenant dans L’Amour à trois.

Une belle rencontre aussi avec un jeune homme de 80 printemps, en la personne de René de Obaldia, auteur des trois derniers opus cités.

C’est aussi un coup de cœur qui avait présidé au travail sur La Confession d’Abraham en rencontrant son auteur Mohamed Kacimi, et en tricotant, seul en scène, avec le metteur en scène Michel Cochet, un spectacle à partir de ce texte riche et pertinent, qui, depuis sa création en 2000 aux Francophonies à Limoges, continue son parcours (Avignon le Ring 2001, Paris théâtre du Rond-point 2002, Avignon le petit Louvre 2004 et reprise à partir du 25 mai 2005 au Théâtre Mouffetard à Paris).

Il était Blaise dans Un balcon sur les Andes d’Eduardo Manet pour sa création mondiale au Théâtre de Nice et au Théâtre de l’Odéon à Paris. Il joue dans la création des Nonnes au théâtre de Poche Montparnasse en 2005.

En 2002, il retrouve pour un troisième spectacle, une troupe qui lui est chère, réunie autour de Robert Hossein pour Crime et Châtiment au théâtre Marigny. D’autres compagnonnages avec entre autres Michel Dubois, Jean-Christian Grinevald, Michel Fagadau, Stuart Seide etc.. Des personnages du répertoire (Molière, Shakespeare, Calderon, Dostoïevski, Brecht, Hugo…) mais également un goût très prononcé pour les auteurs vivants (Denise Bonal, Edward Bond, Milan Kundera, René de Obaldia…).

Le cinéma et la télévision lui permettent de jouer sous le regard de Jean-Claude Sussfeld, Emmanuel Gust, Mark Chapman, Pierre Granier-Deferre, Jacques Otmezguine, Pierre Sisser, Caroline Huppert, Thierry Chabert, Jean-Daniel Veraeghe, Guy Jorré, Maurice Frydland, Marcel Camus, Chistophe Blanc, John Frankenheimer, Grégoire Delacourt, Malik Chibane, Georges Wilson, Gabriel Auer.

Outre le fait de jouer, il aime diriger les acteurs et, à ce titre, il a dirigé quelques stages en France et à l’étranger.

Haut de page

Pendant deux saisons, à Paris et en tournée, il fut Molière et Mazarin dans la Comédie Musicale Le Roi Soleil de Kamel Ouali aux côtés d'Emmanuel Moire, Christophe Maé, Victoria Petrossillo...
2007 La Créole de Tulipatan de J. Offenbach au Théâtre 14.
Les Nonnes d’Eduardo Manet, m.e.s. Stéphane Bierry (Théâtre de Poche)
L’Amour à Trois d’après Obaldia, m.e.s.  Thomas Le Douarec
La Vie est un songe de Calderon, m.e.s. Stuart Seide
L’Imbécile d’Edward Bond, m.e.s. Michel Dubois
Honorée par un petit monument de Denise Bonal, m.e.s. Jean-Christian Grinevald
Un Balcon sur les Andes d’Eduardo Manet, m.e.s. Jean-Louis Thamin
Calderon, m.e.s. Victor Garcia
La Nuit des rois de Shakespeare, m.e.s. Gilles Bouillon
Dom Juan et Monsieur de Pourceaugnac de Molière, m.e.s. Gilles Bouillon
Pour saluer Melville de Jean Giono, m.e.s. Gilles Bouillon
La Résistible ascension d’Arturo Ui de Brecht, m.e.s. Guy Rétoré
Quartett d’Heiner Muller, m.e.s. Olivier Pensieri
Gracchus Babeuf d’Henri Bassis, m.e.s. Pierre Santini et Gianni Pampiglione
La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams, m.e.s. Michel Fagadau
Jules César de Shakespeare, m.e.s. Robert Hossein
Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, m.e.s. Robert Hossein
Crime et châtiment de Dostoïevski, m.e.s. Robert Hossein
Au bout de la plage… le banquet de Dominique Paquet d’après Platon, m.e.s. Patrick Simon
La Maison Tellier, d’après Maupassant, m.e.s. Jean-Pierre Hané
Du Vent dans les Branches de Sassafras de René de Obaldia, m.e.s. Thomas Le Douarec
Obaldiableries, d’après Obaldia, m.e.s. Thomas Le Douarec
Le Cid de Corneille, m.e.s. Thomas Le Douarec
La Confession d’Abraham de Mohamed Kacimi, m.e.s. Michel Cochet

Haut de page

Une Femme d’extérieur, réal. Christophe Blanc
Le Vent de la nuit, réal. Philippe Garrel
Liberté, la nuit, réal. Philippe Garrel
Ronin, réal. John Frankenheimer
The Pink Panther, réal. Shawn Levy
Préférence, réal. Grégoire Delacourt
Douce France, réal. Malik Chibane
La Vouivre, réal. Georges Wilson
Les Yeux des oiseaux, réal. Gabriel Auer

Haut de page

Bouvard et Pécuchet, réal. Jean-Daniel Veraeghe
Sans Famille, réal. Jean-Daniel Veraeghe
Julien l’apprenti, réal. Jacques Otmezguine
Un Bonheur si fragile, réal. Jacques Otmezguine
L’Avocate, réal. Jean-Claude Sussfeld 
En Eaux troubles, réal. Jean-Claude Sussfeld
Le Baiser sous la cloche, réal. Emmanuel Gust
La Prison de cristal, réal. Pierre Sisser
Sud Lointain, réal. Thierry Chabert
Le Dernier tour, réal. Thierry Chabert
La Femme à l’ombre, réal. Thierry Chabert
La Vente à la bougie, réal. Pierre Granier-Deferre
L’Ile aux mômes, réal. Caroline Huppert

Haut de page

Avis du public : Pierre Forest

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire