Actuellement à l’affiche : Georg Kaiser

Le radeau de la méduse

1
2
3
4
5
  • 2 avis
Théâtre de l'Odéon - Ateliers Berthier Paris | du 15 au 30 juin 2017 | Durée : 1h45 environ
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 40 €

 

Anciennement à l’affiche

Le soldat Tanaka

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Colline (Théâtre National) Paris | du 21 novembre au 19 décembre 2003
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 19 décembre 2003

 

Georg Kaiser

Né à Magdeburg en 1878, son père, fils de paysan, était agent d'affaires. Apprentissage dans la librairie Rathke puis (vendre de la littérature lui étant insupportable) dans un commerce d'import-export. Voyage en Argentine.

1917 : Premiers succès retentissants : création de Les Bourgeois de Calais, Du matin à minuit, Le Corail et de trois autres pièces.

1918 : Création de Gas et de six autres pièces.

1920 : Création de Alcibiade sauvé. K. H. Martin porte à l'écran Du matin à minuit. Arrestation à Berlin (pour prétendu détournement de mobilier dans la villa de Tutzing qu'il a louée près de Munich).

1921 : Procès spectaculaire à Munich : condamnation à un an de pénitencier (surtout à cause de son amitié avec Landauer et Toller, membres éminents de la République des conseils de Munich). Transpose ces expériences dans Noli me tangere. S'installe ensuite près de Berlin.

1921-1933 : Est le dramaturge le plus joué en Allemagne (plus de 40 pièces créées de 1917 à 1933). Reconnaissance internationale.

1926 : Crée une sorte de club littéraire à Berlin-Charlottenburg que fréquenteront Franz Theodor Czokor, Carl Einstein, Rudolf Leonhard, Alferd Wolfenstein et Bertolt Brecht.

1927 : Sortie du film Metropolis de Fritz Lang, sur un scénario de Thea von Harbou, écrit à partir des motifs du Corail.

1928 : Création de Les Têtes de cuir, vision prophétique de la dictature.

1929 : Proscription du guerrier souligne la contradiction entre la signature du pacte Kellogg (1928 - déclaration multilatérale signée par 14 gouvernements déclarant la guerre hors la loi), et l'enthousiasme des foules pour les défilés militaires.

1933 : Le Lac d'argent, dont la création est prévue par onze théâtres, doit être retiré à la suite d'une cabale national-socialiste. Les œuvres de Georg Kaiser sont brûlées sur la place publique. Exclu de la " Preussische Akademie des Künste " (Académie prussienne des Arts).

1935-1938 : Repousse les avances du Ministère de la propagande, Gœbbels lui demandant de travailler pour l'Etat national-socialiste.

1938-1941 : Echappe de justesse à une perquisition de sa villa par la Gestapo. Se rend d'abord à Amsterdam puis en Suisse. Vit principalement à Engelberg. Albert Einstein et Thomas Mann tentent en vain de lui obtenir un visa pour l'Amérique.

1940 : Le Soldat Tanaka, créé le 2 novembre au Schauspielhaus de Zurich, doit être retiré du programme suite à l'intervention de l'ambassade du Japon.

1941-1945 : Se sent de plus en plus isolé. Intentions de suicide. Écrit, en vers classiques, ses trois dernières pièces (la " trilogie grecque "  : Deux fois Amphitryon, Pygmalion, Bellorophon). Elu président d'honneur du " Schutzverband deutschsprachiger Schriftsteller im Ausland " (Union des écrivains de langue allemande à l'étranger), dont le siège est à Zurich. Projette de fonder avec Julius Marx et Bertolt Brecht la maison d'édition " Lenz " .

1945 : Meurt d'une embolie le 4 juin à Ascona.

Avis du public : Georg Kaiser

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire