Timon d'Athènes

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête , Paris

Du 02 mars au 02 avril 2017
Durée : 1h40

CLASSIQUE

,

Tragédie

Dans cette satire tragique de William Shakespeare, la figure de Timon oscille entre grotesque et sublime, grandiose et ridicule. Timon d’Athènes ou la parabole d’un homme qui, ignorant le doute et la nuance, « n’a jamais connu le milieu de l’humanité, mais seulement les extrêmes ».
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Timon d'Athènes

De

William Shakespeare

Mise en scène

Cyril Le Grix

Avec

Xavier Bazin

,

Jean-Pierre Bernard

,

Patrick Catalifo

,

Philippe Catoire

,

Thibaut Corrion

,

Thomas Dewynter

,

Maud Imbert

,

Jérôme Keen

,

Alexandre Mousset

,

Carole Schaal

  • Une satire tragique

Le riche Timon vit entouré de flatteurs qui profitent de ses largesses. Acculé à une situation sans issue, il compte en vain sur ceux qu’il avait comblé et organise un dernier festin… Il s’enfuit alors pour mener dans une caverne une vie solitaire, jusqu’au jour où il découvre un trésor qu’il distribue avec malignité aux adversaires d’Athènes. Timon exhale ensuite son amertume dans un dialogue avec le philosophe Apemantus, son rival en misanthropie…

Et voici venir les sénateurs : menacés par les troupes d’Alcibiade, ils supplient Timon de retourner dans la cité où l’on est prêt à lui rendre justice... Mais Timon ne reviendra ni ne pardonnera, allant jusqu’au bout de sa haine du monde aussi extrême qu’inexpiable. C’est avec Le Roi Lear que Timon d’Athènes offre la plus grande affinité : l’ingratitude y est source de folie et les actes de générosité mettent à la merci de débiteurs sans scrupules. Égoïsme, avidité cachée, orgueil aveuglent les personnages. Dans cette satire tragique, la figure de Timon oscille entre grotesque et sublime, grandiose et ridicule. Timon d’Athènes ou la parabole d’un homme qui, ignorant le doute et la nuance, « n’a jamais connu le milieu de l’humanité, mais seulement les extrêmes ».

  • Note d'intention

J’ai choisi d’aborder Timon d’Athènes comme une comédie noire et grinçante. La figure de Timon oscillant sans cesse entre grotesque et sublime, grandiose et ridicule, nous renvoie aux confins de la folie humaine. Cette pièce me fascine par sa radicalité : la violence n’y est pas sanglante ; elle n’est donc pas aussi visible que dans d’autres tragédies de Shakespeare mais elle revêt, comme dans nos sociétés contemporaines, des formes beaucoup plus insidieuses.

À l’instar de Timon, nous sommes aveugles, refusant de voir les réalités qui nous menacent. Shakespeare met ici en évidence les dispositifs par lesquels une société guidée par l’avidité, l’avarice et la thésaurisation à outrance, pervertit la sphère politique, enfante la guerre et détruit notre planète. Le monde occidental vit à crédit depuis des décennies, ce qui devrait nous conduire à nous interroger sur la pertinence de notre système économique. Il est à l’opposé de la fraternité économique dont Timon fait l’éloge dans la première partie.

Les hommes sapent ainsi les fondements mêmes de la société. Et les crises financières se succèdent sans que rien ne soit profondément remis en question par nos dirigeants. Il en est de même du point de vue écologique puisque nous dilapidons tous les jours un peu plus nos ressources, mettant en péril notre propre survie et celle de notre planète.

L’enjeu est le suivant, d’une relation saine à l’économie dépendent l’ordre du monde et le devenir de la planète. L’intendant Flavius incarne cet espoir. C’est le seul personnage constructif de cette pièce ; il bâtit sa maison avec l’or que Timon lui a donné. C’est un symbole fort : il montre que la vraie valeur de l’argent dépend de l’usage qu’on en fait.

Cyril le Grix


Avis du public : Timon d'Athènes

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment