Stabat Mater, Nisi Dominus

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Le 16 juin 2017
Durée : 1h20 sans entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

Ce sont les brillants contre-ténors David DQ Lee et David Hansen, complices traditionnels de Jean-Christophe Spinosi, qui incarneront pour Versailles les angéliques voix d’opéra des orphelines vénitiennes, muses de Vivaldi. A la Chapelle Royale.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 64 € au lieu de 76,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Stabat Mater, Nisi Dominus

De

Antonio Vivaldi

Direction musicale

Jean-Christophe Spinosi

Avec

David DQ Lee

,

David Hansen

A la Chapelle Royale.

  • Oeuvres sacrées vénitiennes

De 1703 à 1739, Vivaldi composa de très nombreuses œuvres sacrées pour l’Ospedale Santa Maria della Pieta. Réunissant des jeunes filles pour leur donner une éducation parfaite, cet hospice avait une vocation particulièrement musicale, et forma un orchestre et un chœur d’élite, ainsi qu’un vivier de solistes que tout Venise venait écouter.

Loin de l’austérité et du faste des grandes églises « officielles » de Venise, les hospices de la Cité des Doges permettaient d’entendre, dans la période de la Passion, des œuvres particulièrement modernes et brillantes, chantées par de jeunes prodiges dont les « maîtres » étaient les compositeurs les plus réputés… Ainsi pendant que les opéras de la Lagune étaient fermés, la musique de Vivaldi passait soudain dans ces espaces religieux pour célébrer, aussi dramatiquement, la douleur de la mère du Christ devant la crucifixion de son fils.

Les compositions sacrées vénitiennes de cette période font évidemment la part belle aux voix de soprano et contralto, qui convenaient parfaitement aux chanteuses des hospices, alors qu’à Naples ou Rome, on donnait ces parties à des castrats ou contreténors, comme pour les opéras. Vivaldi fit donc de petits miracles pour les chanteuses qu’il admirait et dont il connaissait les possibilités exceptionnelles (le Nisi Dominus est virtuose !). Quelle fut la chanteuse contralto qui créa le Stabat Mater en 1712, l’année précédant le premier opéra de Vivaldi ? Cecilia avait alors 35 ans, Geltruda 27 ans, Madalena 33 ans, Michielina 27 ans… Laquelle avait inspiré Vivaldi ? Pour faire chanter ces orphelines vénitiennes, tout le charme du Prêtre Roux, toute sa maîtrise des rythmes sont déjà là, avec une science qui nous touche encore aujourd’hui.

Ce sont les brillants contre-ténors David DQ Lee et David Hansen, complices traditionnels de Jean-Christophe Spinosi, qui incarneront pour Versailles ces angéliques voix d’opéra…

Par l'ensemble Matheus.

  • Programme

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Stabat Mater
Nisi Dominus

Avis du public : Stabat Mater, Nisi Dominus

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment