Pourquoi j'ai mangé mon père

1
2
3
4
5

Manufacture des Abbesses , Paris

Du 08 novembre 2007 au 18 février 2009
Durée : 1h15

COMEDIE & BOULEVARD

,

Coups de coeur

L’adaptation au théâtre du best-seller de Roy Lewis joue les prolongations ! Une fresque qui revisite la transmission du savoir, l'écologie, le rôle de la femme et de la famille, et le combat entre progressistes et réactionnaires.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 18 février 2009

 

Pourquoi j'ai mangé mon père

De

Roy Lewis

,

Damien Ricour

Mise en scène

Patrick Laval

Avec

Damien Ricour

l’évolution de l’humanité
Note d'intention du metteur en scène
Note d’intention du comédien
La presse

  • L’évolution de l’humanité ;

Ernest Grassentroope, conférencier, vient nous parler de l’évolution de l’humanité pendant l’ère du paléolithique inférieur. Ayant lui-même vécu à cette période, il se met à revivre sous nos yeux sa grande aventure au sein de l’évolution.

Nous découvrons ainsi sa famille sub-humaine : Edouard le père, à la conquête de l’espèce, veut faire évoluer l’homme vers un monde meilleur. Pour parvenir à ses fins, il n’hésite pas à exploiter outrageusement les ressources de la nature. Ernest et son Oncle Vania parviendront-ils à l’arrêter à temps sur cette pente dangereuse ?...

Écrit comme un conte initiatique, ce spectacle revisite avec un humour so british les grands thèmes sociaux : la place de la famille, l’éducation, l’écologie, le rôle de la femme et l’éternel débat entre ceux qui veulent faire bouger les choses - représenté par Edouard, le père inventeur - et ceux qui pensent que c’était mieux avant – avec la cultissime formule de l’Oncle Vania « back to the trees ! ». Les anachronismes de la pièce la rendent d’une actualité saisissante.

  • Note d’intention du metteur en scène

« La créativité luxuriante de Damien Ricour m’a imposé une vigilance constante pour une plus grande lisibilité du voyage que propose ce spectacle. Car c’est un voyage très particulier que d’offrir au public un acteur-conférencier en costume-cravate qui, en jouant tous les personnages, nous fait rentrer dans l’imaginaire de la préhistoire et de ses problématiques, pas si éloignées de nous finalement.

En tant que metteur en scène, ce qui m’intéresse avant tout, c’est d’organiser l’énergie animale de l’acteur, sans lui faire perdre de sa puissance d’expression, pour la mettre au service de grands textes qui nous interrogent : faire que ce questionnement arrive directement au cœur sans passer par les méandres de l’intelligence.

Et je pense qu’avec Pourquoi j’ai mangé mon père et ses multiples situations épiques où, de la peur viscérale du prédateur à la découverte de l’Amour, jusqu’à la nécessité de " manger " son père pour pouvoir vivre, nous touchons à un patrimoine d’émotions communes qu’il est bon d’exorciser par la magie du théâtre. »

Patrick Laval

  • Note d’intention du comédien

« Avant ce roman, jamais je n’avais eu la sensation aussi forte qu’un auteur pouvait dire tant de choses qui me tenaient à cœur et que je me sentais incapable d’exprimer. Des réflexions philosophiques, sociologiques en passant par le besoin de parler de l’amour et des difficiles relations père fils, tout me semblait familier. Ainsi j’ai pu me lancer dans l’adaptation de ce texte et y développer des situations qui me sont particulièrement proches. Et je crois pouvoir dire qu’aujourd’hui, grâce à ce spectacle, je comprends mieux mon père et j’accepte nos différences de points de vue. Peut-être que parce qu’après l’avoir mangé, maintenant j’ai fini par le digérer. »

Damien Ricour

  • La presse

«  Damien Ricour a décidé de porter ce texte sur la scène, et de tout faire lui-même : le père, les enfants, la femme, le frère, les animaux, le feu... Et ça marche ! Le décalage comique entre les situations préhistoriques et le langage employé trouve sur scène une expression très efficace grâce à la débauche d’énergie physique d’un comédien particulièrement inspiré par ces rôles multiples, même les plus improbables, du mammouth à la jeune fille... (...) Car si le tonitruant et très efficace one-man-show de Damien Ricour ne cesse d’amuser, il sait aussi faire méditer sur le " progrès " à une époque où les risques qu’il génère commencent à menacer la survie même de cette espèce pourtant si attachante... [...] » La Marseillaise, 18 février 2007

« Pourquoi l’acteur est-il en costume-cravate ? C’est le jeu du décalage des périodes entremêlées. Damien Ricour, débordant d’énergie, narre des millénaires d’Histoire. Il raconte le père Édouard, l’inventeur génial parfois pénible ; l’oncle Vania, le touchant apôtre voulant retourner sur les arbres et ce fils Ernest, le rêveur naïf ainsi que de tous les autres êtres. L’adaptation du roman de Roy Lewis, qui aborde avec l’humour anglais un sujet souvent austère, est très réussie. » La Provence, 17 juillet 2007

« […] Une performance scénique splendide pour le seul interprète de la pièce qui mime aussi bien les animaux que les humains en quête d’évolution. Damien Ricour est talentueux, plein d’énergie et enchante son public. Une vraie réussite qui gagne à être connu. » Le petitjournal, 10 juillet 2007

« Damien Ricour a donné le meilleur de lui-même, mardi soir à l’Espace Ben-Hur, dans sa nouvelle adaptation " Pourquoi j’ai mangé mon père " d'après Roy Lewis. Une table, un balai, un simple costume et le voilà au temps de la préhistoire. L’histoire a transporté le public au sein d'une famille en plein bouleversement social, où le progrès était omniprésent. Au retour du voyage, le public était enchanté. […]» Ouest France, 27 octobre 2006

Haut de page

Avis du public : Pourquoi j'ai mangé mon père

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment