La voyageuse

1
2
3
4
5

Théâtre Dunois , Paris

Du 19 au 30 avril 2017
Durée : 1 heure

JEUNE PUBLIC

,

Ados

La voyageuse, c’est elle. Une femme, comédienne, mère et écrivain. Elle est assise. Une table au centre du plateau, un carnet dont les feuilles s’arrachent : c’est son voilier. Et dans cette traversée en solitaire qu’est l’aventure de son écriture, surgissent des questions : comment vivre l’absence ? Une création tout en finesse de Michèle Nguyen. Dès 8 ans.
Continuer la lecture

Spectacle complet

 

Photos & vidéos

La voyageuse

De

Michèle Nguyen

Mise en scène

Sophie Museur

Avec

Michèle Nguyen

Dès 8 ans.

  • Autofiction

Une femme, comédienne, mère, écrivain. Une table au centre du plateau, un carnet dont les feuilles s'arrachent (s'envolent). C'est son voilier.

Et dans cette traversée solitaire qu'est l'aventure de son écriture, surgissent un à un les mots qui vont recoudre ce qui a été déchiré, retrouver ce qui a été perdu. L’écriture se nourrit des expériences qu’offre la vie : les tournées des spectacles, le hasard des rencontres, les conversations avec l’enfant, Miss Capuccino. La scène, alors, se peuple de figures et tisse des liens : on y croise Miss Capuccino, Crapoue le journaliste, Frère Lumière. Le spectacle est un voyage qui révèle l’intimité du geste de la création, ce processus alchimique qui transforme le quotidien en fiction.

« J’écris comme je raconte et je raconte comme j’écris, c’est comme un plongeon, un corps à corps avec la vie, l’instant présent. »

La Voyageuse, c’est le partage d’une expérience : celle d’un spectacle qui s’écrit en voyage, avec pour seuls bagages les mots qui comblent l’absence, et le silence. L’écriture se fait alors partition orchestrée pour voix, corps et création lumière unis dans un même tempo. Funambule sur le fil de l’écriture, Michèle Nguyen transmet, dans cette chronique de la vie ordinaire, la justesse du geste, la fragile intimité du mot, la danse de la lumière.

Après Vy, spectacle crée en 2011 qui a reçu le Molière du spectacle Jeune public, Michèle Nguyen, auteur interprète, propose une nouvelle création, tout aussi personnelle et délicate. Entre Vy, l’enfant, petite fille blessée et exilée, et la Voyageuse, la femme qui voudrait écrire la nuit, sans cesse interrompue par sa fille et ses souvenirs, il y a bien une transmission : celle du pouvoir des mots qui pansent.

« L’autofiction matière à littérature, est aussi matière à théâtre pour la conteuse Michèle Nguyen. De spectacles en spectacles elle creuse sans relâche, les replis les plus cachés de sa biographie. Dans Vy elle nous racontait sa grand-mère cruelle, sa mère absente d’elle-même, ici elle nous parle d’elle aujourd’hui, de ses difficultés à être mère et artiste. C’est grave et léger à la fois. Michèle Nguyen est de ces personnalités rares qui vous décollent du réel, et vous font succomber avec ravissement à leur charisme un peu magique. » Nelly Le Grévellec

  • La presse

« La dernière fois, Michèle Nguyen, conteuse, auteure et comédienne, narrait son enfance blessée dans l’ombre d’une grand-mère mal aimante. Cette fois, elle dit l’aventure de l’écriture au quotidien, l’histoire d’une femme qui écrit la nuit. » Paris Môme

« Après Vy, son très beau spectacle sur l'enfance, la conteuse Michèle Nguyen tisse un nouveau récit sur le thème du lien : celui de la mère avec son enfant, celui des mots avec la vie. Avec une simple table, une chaise, un carnet et quelques crayons, elle déroule seule en scène, fragile et pourtant ardente, le fil d'une poésie sensible et convie le public à partager son voyage. » Télérama sortir TT

Avis du public : La voyageuse

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment