Abou Lagraa - Dakhla (Suresnes Cités Danse)

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Du 12 au 16 janvier 2017
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Festival

,

Hip-hop

,

Suresnes Cités Danse

Quatre ports pour un quatuor. Avec deux hip hopeurs et deux danseurs contemporains de sa compagnie La Baraka, Abou Lagraa, assisté de son épouse Nawal, invite le public à un voyage chorégraphique entre Hambourg, Marseille, Alger et New York.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 25 €,21 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Abou Lagraa - Dakhla (Suresnes Cités Danse)

Chorégraphie

Abou Lagraa

Avec

Pascal Beugre-Tellier

,

Ludovic Collura

,

Nassim Feddal

,

Amel Sinapayen

  • Voyage chorégraphique

Chacune des quatre villes est une porte ouverte sur un continent : les sons électroniques de la scène techno allemande, le chaâbi — la musique arabo-andalouse algéroise —, les chansons ave l’accent de Fernandel, et l’énergie d’un hip hop né il y a quarante ans sur les trottoirs du Bronx. De l’Afrique à l’Europe, de l’Amérique au bassin méditerranéen, Abou Lagraa brasse les lumières, les rythmes et les cultures dans un métissage revendiqué, qui s’incarne jusque dans ses interprètes. Venu du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Liban ou d’Italie, chacun d’eux apporte à cette déambulation, la richesse de sa danse et de sa personnalité. Quant au mot Dakhla, qui signifie « entrée » en arabe, c’est le nom d’une ville marocaine posée au bord de l’Atlantique. Une porte ouverte sur le rêve d’un monde sans frontières.

  • Note d'intention

Le titre arabe « Dakhla » signifie l'entrée en français. Quatre danseurs, deux danseurs hip hop dont un du Ballet Contemporain d'Alger et deux danseurs contemporains, nous embarquent dans un voyage musclé en destination de quatre ports maritimes : Hambourg, Marseille, Alger et New-York.

Ce qui m'interpelle et m'intéresse dans ce voyage chorégraphique, c'est le passage dans différents mondes, différentes cultures, de l'Europe à l'Afrique en passant par le continent américain.

Ces quatre ports d'attache nous invitent à découvrir quatre villes emblématiques : Alger la blanche, Marseille la méditerranéenne, New-York l'insolente, la ville qui ne dort jamais et Hambourg l'une des plus grandes scènes de musique techno d'Europe. Ces quatre villes portuaires que j'aime et que je connais symbolisent pour moi des portes, celles des hommes aux cultures multiples, celles de l'Europe et de l'Orient.

Dakhla est un quatuor où je retrouve la fusion de la danse contemporaine et hip hop si emblématique de mon écriture chorégraphique. Les quatre artistes portent en eux ce métissage, car leurs origines sont diverses : Algérie, Français de la Réunion, Côte d'Ivoire, Sénégal, Liban, Italie. C'est à partir de cette richesse que je compte sublimer et faire ressortir leurs personnalités, tout en jouant d'une composition chorégraphique qui met en valeur l'espace, le quotidien, les couleurs et jeux de lumières de ces différents ports. J'invite le spectateur à redécouvrir la musique arabo-andalouse d'Alger, le Chaâbi, les sons électroniques allemands de la tapageuse Helena Hauff et du brillant DJ berlinois Mike Denhert sans oublier de rendre hommage à la poésie et l'humour du chanteur marseillais, Fernandel.

Dakhla est un quatuor de rencontre et d'espoir où l'on pourra découvrir avec émotion quatre artistes dont l'imaginaire est de revendiquer la liberté de circulation de ports en ports, dans un monde que j'ose rêver... sans aucune frontière, ni tabou.

Abou Lagraa (avril 2016)

Avis du public : Abou Lagraa - Dakhla (Suresnes Cités Danse)

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment