Actuellement à l’affiche : Thierry Lhermitte

Le syndrome de l'écossais jusqu'à 10% de réduction

1
2
3
4
5
  • 76 avis
Théâtre des Nouveautés Paris | du 06 octobre au 31 décembre 2016 | Durée : 1h45
COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur, Sélection Comédie, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 45 € au lieu de 50 €

 

Anciennement à l’affiche

Le syndrome de l'écossais

1
2
3
4
5
  • 76 avis
Théâtre des Nouveautés Paris | du 15 janvier au 30 avril 2016 | Durée : 1h45
COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur, Sélection Comédie, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 30 avril 2016

 

Thierry Lhermitte

  • Formation

C’est au Lycée Pasteur à Neuilly que Thierry Lhermitte va faire les rencontres décisives de sa carrière. C’est en effet très tôt qu’il va se lier d’amitié avec Christian Clavier, Gérard Jugnot et Michel Blanc. Fondateurs du café-théâtre Le Splendid, rejoints par Marie-Anne Chazel et Josiane Balasko, ils créent des pièces à succès.

  • Des premiers films cultes

Après quelques petits rôles dans les films de Bertrand Tavernier, c’est dans l’adaptation cinématographique de leurs pièces qu’il connaît le succès avec Les Bronzés en 1978 et leur suite en 1979, Les bronzés font du ski. C’est avec la même équipe gagnante qu’il jouera dans Le père Noël est une ordure (1982) et Papy fait de la résistance (1983). C’est à partir de cette année là que la bande du Splendid se sépare. Mais, à de nombreuses reprises, il donnera la réplique à ses anciens complices jusqu'à leurs retrouvailles officielles dans Les bronzés 3, amis pour la vie en 2005.

  • Un succès comique confirmé

Thierry Lhermitte participe à de nombreuses comédies, certaines devenues cultes comme Le mariage du siècle (1985), Nuit d’ivresse (1986), Trafic d’influence (1999), et encore la trilogie des Ripoux (en 84, 90 et 2003), Un indien dans la ville (1990) ou Le dîner de cons (1998).

Mais Thierry n’hésite pas non plus à s’investir dans des rôles beaucoup plus sombres comme le policier Légitime violence (1982), le drame Stella (1983), ou encore L’indic (1983).

Cependant, c’est définitivement vers la comédie que Lhermitte se tourne. Et si la plupart de ses films sont des succès, il lui arrive aussi de se planter comme dans Les sœurs soleil en 1996, Le prince du Pacifique (2000), Mauvais esprit (2003) ou Incontrôlable (2006).

  • Un succession de tournages

En 2007, l’acteur, qui cumule trois rôles au cours de l'année. De jeunes réalisateurs font appel à lui comme Barthelemy Grossman pour son 13m² ou Léa Frazer dans Notre univers impitoyable (en 2008). Il enchaîne avec la comédie L’invité aux côtés de Valérie Lemercier et dans le thriller La clef de Nicloux. Il joue ensuite un dépressif dans la comédie Ca se soigne et il devrait prochainement incarner le maire de Paris dans le film horrifico-fantastique américain Nothing Sacred.

En 2009, il est à l'affiche de Bancs Publics, Sans rancune et Le siffleur.

  • Au théâtre

2008 Biographie sans Antoinette de Max Frisch, m.e.s. Hans Peter Cloos
2010 Grand écart de Stephen Belber, m.e.s. Benoît Lavigne
2012 Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor

Avis du public : Thierry Lhermitte

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire