Sarah Oppenheim

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Sarah Oppenheim

Donnez-moi donc un corps ! jusqu'à 28% de réduction

1
2
3
4
5
  • 2 avis
Cartoucherie - Théâtre du Soleil Paris | du 18 janvier au 05 février 2017 | Durée : 1h15 environ
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 14,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Saisir

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Colombier Bagnolet | du 16 au 22 février 2015 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Festival, Festival Standard Idéal

Spectacle terminé depuis le 22 février 2015

 

Sarah Oppenheim

Formée à l’École Normale Supérieure en Études théâtrales et en Sinologie et au Master de mise en scène et dramaturgie de l’Université Paris X-Nanterre, elle a réalisé trois mises en scènes pendant ses études (Barbe-Bleue, Espoir des femmes de Dea Loher en 2004, Mademoiselle Julie d’August Strindberg en 2005, et Les Boutiques de cannelle d’après Bruno Schulz en 2006).

Après des stages et des assistanats à la mise en scène auprès de Lukas Hemleb (Pessah de Laura Forti), Mireille Larroche (La Colombe de Charles Gounod), Patrick Sommier (Au bord de l’eau) et Didier Galas (L’Arlequin de Trickster, Par la parole), elle est dramaturge auprès de Pauline Bourse pour la compagnie Moebius Band (Miroirs noirs d’après Arno Schmidt, Voyage au bout de la nuit d’après Céline).

Lauréate de la bourse de la Villa Médicis Hors les Murs en 2008, Sarah Oppenheim et sa compagnie Le Bal rebondissant collaborent avec la troupe chinoise Han Feizi, spécialisée dans la marionnette d’ombre chinoise et des acteurs issus de l’Académie d’Opéra de Pékin pour créer L’Exécution du Juge infernal, adaptation d’un livret chinois classique pour acteurs et marionnettes (Festival Croisements/Jiaoliu 2009, Pékin Fangjia theater 2010, MC93 2012).

Poursuivant son travail d’adaptation d’oeuvres et de friction des genres (théâtre, marionnettes, arts graphiques), Sarah Oppenheim crée en avril 2013 à la MC93 Le Paysan de Paris d’après Louis Aragon, spectacle pour un comédien et une dessinatrice. Avec La Voix dans le débarras de Raymond Federman, elle continue l’exploration de la parole littéraire et poétique au contact du théâtre et de l’installation.

Avis du public : Sarah Oppenheim

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire