Nicolas Koretzky

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Nicolas Koretzky - Point de rupture

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Petit Gymnase Paris | du 07 juillet au 01 novembre 2016
HUMOUR & CAFE THEATRE, One (wo)man show, Théâtre La Boussole

Spectacle terminé depuis le 01 novembre 2016

 

Nicolas Koretzky

Parallèlement à sa formation d’acteur au sein de FACT avec John Strasberg et Sarah Eigerman, Nicolas Koretzky décroche son premier rôle à la télévision en 1989 dans un téléfilm de J.P Ronsin. Puis il tourne dans le premier film d’Arnaud Desplechin La vie des morts. La même année, Marcel Bluwal lui confie l’un des rôles principaux des Ritals l’adaptation du roman de Cavanna, pour la télévision.

En 1993, Cédric Klapish l’engage pour jouer le personnage de Momo dans le désormais culte Péril jeune.

Dès lors, il tourne dans une dizaine de long-métrages avec des réalisateurs tel que : Didier Haudepin Le plus bel âge, Noel Alpi Jeunesse, Pierre Salvadori Comme elle respire… , Mathieu Kassovitz Les rivières pourpres, Daniel Cohen Une vie de prince.

Il tourne pour Pascal Bonitzer dans Le grand alibi, Flics où il incarne l’un des personnages récurrent de la série écrite par Olivier Marchal et réalisé par Nicolas Cuche.

Il joue également au théâtre principalement au Festival d’Avignon, L’incroyable et périlleuse histoire du vol 748 d’Éric Oumer ou encore dans Démons de Lars Noren, mis en scène par Gérard Desarthe.

Il a également mis en scène Road movie de Godfrey Hamilton et Fruits et légumes.

C’est en 2006 dans son One man violent au théâtre du Gymnase, spectacle co-écrit par Franck Lee Joseph et mis en scène par François Levantal qu’il se fait remarquer par la critique et remporte un joli succès public.

En tant que réalisateur, il a tourné plusieurs fictions : Le marchand de sable et Le nouveau big bang produits et interprété par Frédéric Diefenthal ou encore Holden se blinde, trois court-métrages coécrit avec Marina Tomé. Il a également coréalisé un documentaire sur Joe Starr & BOSS pour France 5.

Fin 2006, sur le tournage d’Egosystème de Marco Bellini, il rencontre Valérie Decobert. Du fruit de leur amour est né Rose leur première comédie romantique. C’est Jean-Pierre Bigard qui le premier leur fera confiance en leur ouvrant les portes de son théâtre, La Comédie de Paris.

En 2015 il crée son deuxième spectacle, Point de rupture.

Avis du public : Nicolas Koretzky

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire