Karim Bel Kacem

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Gulliver jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Colline (Théâtre National) Paris | du 13 au 30 décembre 2016 | Durée : 1 heure
JEUNE PUBLIC, Ados, Coups de coeur, Familial, Primaire, Sélection pour les fêtes, Sélection Spectacle à partager
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

IIPM / Milo Rau - The civil wars

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nanterre - Amandiers Nanterre | du 10 au 15 mars 2015 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN, Documentaire, Lecture, Performance

Spectacle terminé depuis le 15 mars 2015

 

Karim Bel Kacem

Il commence une formation de comédien au Conservatoire d’art dramatique du VIe arrondissement de Paris. Après ces deux années de formation, il fait des stages auprès de metteurs en scène comme Peter Brook (Mesure pour mesure) et Ariane Mnouchkine. Il intègre la Manufacture (HETSR) en 2009, en jeu d’acteur. Après un an et voulant bouleverser son rapport à la scène, il intègre la HEAD (Haute école d’art et de design de Genève) où il étudie l’installation d’espace et la sculpture avec Katharina Hohmann et Christian Gonzenbach, puis la performance avec Yan Duyvendak et Christophe Kihm.

Entre juin et septembre 2012, il assiste Dora Garcia à Kassel dans le cadre de l’invitation de l’artiste pour la Documenta 2012. Entre septembre 2012 et juin 2013, il est acteur pour le metteur en scène hongrois Arpad Schilling sur la pièce Noéplanète créée au Théâtre national de Chaillot, puis assistant à la mise en scène sur Pro/vocation à Vidy (spectacle de sortie de la promotion F de la Manufacture).

Il écrit et met en scène dans le cadre du Belluard Festival 2013 You will never walk alone, une conférence-performance autour des liens entre sport et politique (reprise à la Villa Arson de Nice, au BAT de Berlin et au Centre culturel Suisse de Paris). Il conçoit la même année le projet Klérotérion, un projet participatif de loterie artistique pour le FAR festival à Nyon. En 2012, il amorce le projet Pièces de chambre en collaboration avec le réalisateur Adrien Kuenzy. Cette série de pièces explore les zones d’interstices entre théâtre et cinéma autour d’un dispositif. Les deux premiers volets, Blasted et Gulliver, ont été créés et tournent à ce jour entre la Suisse et la France.

Depuis avril 2014, il co-écrit et joue avec Milo Rau sur Civil Wars, créé au Kunstenfestivaldesarts à Brussels. Artiste-résident au Théâtre Saint-Gervais de Genève, il cosigne, en juin 2015, Cheer Leader avec la chorégraphe Maud Blandel.

Parallèlement, il développe le projet Force de frappe s’entourant d’étudiants en communication visuelle et en travail social pour créer un laboratoire à initiatives dans le but d’attirer l’attention sur la situation des Roms à Genève. Une exposition, fruit de ce travail, est présentée en février 2016 au Théâtre Saint-Gervais.

En mai 2016, il collabore avec Julie Bérès la mise en scène d’Orphéo de Monteverdi dans la petite salle de l’Opéra Bastille.

En janvier 2017, Karim présentera Mesure pour mesure, avant d’amorcer en 2018 le projet de recherche Profanation qui proposera à cinq réalisateurs de questionner la relation son/image à l’intérieur du dispositif scénique.

Avis du public : Karim Bel Kacem

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire