Jean-Luc Therminarias

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Richard III - Loyaulté me lie

1
2
3
4
5
  • 7 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Aquarium Paris | du 03 novembre au 03 décembre 2016 | Durée : 2 heures
CLASSIQUE, Clown, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 03 décembre 2016

 

Jean-Luc Therminarias

Jean-Luc Therminarias est né en 1964, il est compositeur.
Après avoir travaillé comme assistant au G.M.E.M (Groupe de Musique Expérimentale de Marseille) de 1987 à 1989, il y est compositeur résident depuis 1990, ce qui l'amène à collaborer avec des compositeurs ou instrumentistes comme Marius Constant, Robert Ashley, David Moss, le Quatuor Hélios.

En 1989, il est compositeur résident à la Fondation d'Art H. Clews de La Napoule avec Robert Ashley puis en 1994, à la Friche-Marseille. Il réalise des musiques pour des expositions, de la vidéo ou le cinéma (Robert Guédiguian...). Ses musiques sont diffusées sur diverses radios et jouées dans de nombreux festivals (Allemagne, Pays-Bas, Pologne, Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Italie, France).

Depuis 1998, il est membre fondateur de la Coopérative 326. Il collabore régulièrement avec le metteur en scène et écrivain Jean Lambert-wild sur différents projets : Splendeur et Lassitude du Capitaine Marion Déperrier - Épopée en deux époques et une rupture et Drumlike (commande d'État) en 1999, Le Terrier de Franz Kafka, en 2000 Aegri Somnia et Le Mur en 2002.

Depuis 2001, Jean Lambert-wild et Jean-Luc Therminarias ont décidé d'approfondir leur collaboration artistique et signent Orgia de Pier Paolo Pasolini en 2001, Spaghetti's Club en 2002 (pour lequel ils obtiennent la bourse Villa Médicis hors-les-murs), Crise de Nerfs -Parlez-moi d'amour- en 2003. Ils travaillent actuellement à l'écriture de Mue - Première Mélopée ainsi qu'à Don't Mess with Texas.

Avis du public : Jean-Luc Therminarias

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire