Prochainement à l’affiche

L'or d'Eros jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Rond-Point Paris | le 10 octobre 2016
MUSIQUE & DANSE, Concert, Lecture
RESERVER

À partir de 42 € , 31,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Dernières nouvelles du fond

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Lavoir Moderne Parisien Paris | le 10 octobre 2013
HUMOUR & CAFE THEATRE

Spectacle terminé depuis le 10 octobre 2013

 

Ghérasim Luca

Il est né à Bucarest en 1913 dans un milieu juif libéral. Il fut dès ses jeunes années en contact avec plusieurs langues, en particulier le français, langue de la culture littéraire – culture contestée on le sait par un autre roumain Tristan Tzara, de près de vingt ans son aîné. La culture germanique, viennoise et berlinoise, est très présente à Bucarest au début des années trente, qui sont ses années de formation.

Luca lit très tôt les philosophes allemands et connaît les débats qui nourrissent la réflexion sur la psychanalyse ; son ami Dolfi Trost, de formation psychanalytique, encourage cette découverte. Il collabore à différentes revues "frénétiques" d’orientation surréaliste Alge, Unu, etc.

À la fin des années 30, il concentre son intérêt sur la production du surréalisme parisien, auquel ses amis Jacques Hérold et Victor Brauner sont liés. Il correspond avec André Breton, mais, visitant Paris, il renonce à le rencontrer. La guerre l’y surprend, il parvient à regagner la Roumanie et à y survivre.

C’est dans la brève période de liberté avant le socialisme que Luca renaît à la littérature et au dessin, suscitant un groupe surréaliste avec quelques amis. Il dispose d’une imprimerie et d’un lieu d’exposition, multiplie les libelles, collectionne les objets d’art et adopte la langue française dans son désir de rompre avec la langue maternelle. En 52 il quitte la Roumanie et s’installe à Paris.

Ses poèmes, dessins ou collages (Cubomanies) sont publiés par la revue Phases. Il élabore des livres-objets auxquels contribuent Jacques Hérold, Max Ernst, Piotr Kowalski. Le Soleil Noir au cours des années 70 relance ce goût pour l’objet quasi magique qu’il cherche alors à réaliser, accompagné d’un disque du texte lu par sa propre voix.

Au travail sur la langue, roumaine ou française, avec ses effets de bégaiement décrits par Gilles Deleuze, il faut ajouter la mise en scène de ses écrits et le travail de tout le corps que représentait pour lui la lecture publique de ses écrits, lors de festivals de poésie, dont certains sont restés célèbres, dans les années 1960, à Amsterdam ou à New York.

Dans sa solitude et sa recherche d’une pierre philosophale, d’une "clé", Luca troublé par la montée des courants raciste et antisémite s’est suicidé en janvier 1994.

   © Dictionnaire des lettres françaises, Le XX e siècle, La Pochotèque, Librairie Générale Française, 1998.

  • Son Oeuvre

Ghérasim Luca s’est attaché à l’exploration du fonctionnement réel de la pensée et de l’acte Le Vampire passif.

Dans un monde qui se désagrège, mais non les valeurs et les intuitions qui le sous-tendent et qui s’inscrivent dans la figure d’Œdipe, va émerger la poésie non-œdipienne avec L’Inventeur de l’amour en 1945 et Le Secret du vide et du plein en 1947.

Le langage se trouvera simultanément déconstruit et recomposé dans Héros-limite, 1953.

Par le moyen d’opérations physiques sur le langage, Luca respire une vibration évidente mais pourtant insoupçonnée logée dans les structures verbales : Sept slogans ontophoniques, 1964, Sisyphe géomètre, 1967, Le Chant de la carpe, 1973.

De cette approche procèdent également les rituels de L’Extrême-Occidentale, 1961, les transmutations de La Clef, 1960, les genèses de La Fin du monde, 1969. Mais aussi le poème quitte l’écrit, s’oralise : Crimes sans initiale; L’Autre Mister Smith (récitals), se visualise : Crier taire, Maison d’yeux,cubomanies, dessins.

Dans Paralipomènes en1977, s’affirme la tendance à sortir du langage, à transgresser le mot par le mot, et le réel par le possible. Enfin, avec Théâtre de bouche en 1984, Luca se fait le metteur en scène des affres de l’homme axiomatique.

Avis du public : Ghérasim Luca

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire