Prochainement à l’affiche

Les lundis musicaux - Histoires naturelles jusqu'à 14% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Athénée - Théâtre Louis Jouvet Paris | le 23 janvier 2017
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 29,50 € , 25,50 € pour les adhérents

Natalie Dessay et Philippe Cassard jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 14 mai 2017
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique, Récital, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 61 € au lieu de 71,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Africa Lyric’s Opera

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 28 septembre 2016
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique, Musique du monde

Spectacle terminé depuis le 28 septembre 2016

 

Francis Poulenc

Né en 1899, Francis Poulenc est initié au piano par sa mère dès son plus jeune âge. Adolescent, il rencontre Eric Satie, Claude Debussy et Maurice Ravel. Igor Stravinsky le repère lors de la création de sa Rhapsodie nègre en 1917, qui lui ferme simultanément la porte du conservatoire de Paris. Dès lors, délaissant les voies classiques, il se lie avec les artistes d’avant-garde, Jean Cocteau, Max Jacob, Paul Eluard, Guillaume Apollinaire, dont il mettra toute sa vie les oeuvres en musique.

Son talent, qui s’épanouit dans l’entre-deux-guerres entre le mouvement surréaliste et les cafés-concerts, a produit d’admirables cycles de mélodies, de nombreuses pièces chorales et quelques œuvres maîtresses pour la scène lyrique.

Intégré au Groupe des six (dont font partie entre autres Arthur Honegger, Darius Milhaud et Germaine Taillefer), il participe à la composition des Mariés de la Tour Eiffel, opéra dont le livret est signé par Jean Cocteau, avant de se lancer dans une oeuvre personnelle, qui allie spiritualité et fantaisie. « Mon canon, c’est l’instinct », professe-t-il, attirant à lui de multiples talents : Les Ballets russes le dansent, Marie Laurencin le décore, Denise Duval le chante.

Chez Poulenc, le métier le plus accompli est mis au service de l’inspiration la plus souple, et la création conserve toujours un irrésistible parfum d’improvisation. Un imaginaire nourri de littérature autant que de peinture, l’amour de la voix chantée et du discours poétique, une intarissable veine mélodique s’allient dans ses œuvres à une liberté complète dans le choix des sujets et des formes, et à un penchant assumé pour la bouffonnerie.

Particulièrement approprié à l’esprit de l’Opéra Comique, le talent de Poulenc y produira deux chefs-d’œuvre après-guerre, à une époque où l’institution a perdu son indépendance mais conserve encore son caractère : Les Mamelles de Tirésias puis La Voix humaine, sa dernière oeuvre. Jusqu’à sa mort en 1963, Poulenc compose mélodies, choeurs profanes ou religieux, pièces orchestrales ou pour piano, dont il se fait parfois l’interprète.

Avis du public : Francis Poulenc

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire